Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le Jackalope (Lepus temperamentalus), un insolite lapin cornu

    Le Jackalope (Lepus temperamentalus), un insolite lapin cornu Le Jackalope (Lepus temperamentalus) est un animal singulier originaire des Etats-Unis. Autrefois appelé « lapin-cerf », il est devenu « Jackalope » dans les années 1960.

    C’est vers 1829 qu’il a été identifié pour la première fois, dans la ville de Douglas, dans le Wyoming. Il est surtout présent dans le Colorado, le Wyoming et le Nebraska. Il pèse entre 2,7 et 3,6 kilos. Sa tête, son corps et ses oreilles sont semblables à ceux d’un lièvre, avec un pelage agouti plus clair sous le ventre. La femelle mesure 50 cm, le mâle en atteint quant à lui 60. Des cornes de 30 cm de long surmontent sa tête. Il semble exister en une espèce voisine en Allemagne, le Wolpendinger, et en Suède, le Skvader. Il ne se reproduit que les soirs d’orage. Sa population est régulée une fois par an. Il est alors possible d’obtenir un permis pour le chasser auprès de la Chambre de Commerce de Douglas, uniquement valable le 31 juin entre minuit et deux heures.

    Le Jackalope (Lepus temperamentalus), un insolite lapin cornu C’est un animal nocturne particulièrement rare, qui serait un croisement entre un cerf pygmée aujourd’hui éteint et une race de lapin-tueur. Méfiant, il se laisse difficilement approcher et n’a jamais pu être capturé vivant, car il attaque violemment lorsqu’il est acculé. Très intelligent et fin imitateur, il sait dérouter ses poursuivants en imitant la voix humaine. Du temps de la conquête du Far West, il reproduisait à la perfection la voix des cowboys et leurs chants au coin du feu, ce qui avait pour effet de les terroriser. Seuls quelques rares clichés ont pu être pris de lui dans son milieu naturel. Le moment le plus propice pour le surprendre serait la nuit, lorsqu’il dort ventre en l’air, ou en l’attirant avec du whisky. Son lait est réputé pour son pouvoir de guérison et ses vertus aphrodisiaques et possède la particularité d’être homogénéisé par les sauts énergiques de l’animal. Hélas, l’extraire n’est pas chose facile étant donné le degré d’agressivité de ce lapin, qui ne se laisse pas traire sans résistance.

    Considéré par certains comme une légende et par d’autres comme une espèce existant ou ayant existé, cet animal mi lièvre (« jackrabbit ») mi antilope (« antelope ») fait encore régulièrement parler de lui, de nombreux témoins disant l’avoir vu. Sans doute est-ce la raison pour laquelle il est considéré comme étant en voie de disparition. Les naturalistes ont quant à eux considéré jusqu’au XVII ème siècle qu’il existait bel et bien. Le Jackalope est aujourd’hui profondément ancré dans la mythologie américaine, au point de posséder sa propre statue dans la ville de Douglas. Mythe ou réalité, à vous de trancher.

    Le Jackalope (Lepus temperamentalus), un insolite lapin cornu

    Sources :

    http://www.sudftw.com/

    http://hoaxes.org/

    http://www.legendsofamerica.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015