Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Pourquoi les chiens se reniflent-ils le derrière lorsqu’ils se rencontrent ?

    Pourquoi les chiens se reniflent-ils le derrière lorsqu’ils se rencontrent ?Le texte qui suit est tiré de la préface de « L’Histoire des chiens » , écrite par Alexandre Dumas pour Bénédicte-Henry Revoil. Il reprit ce texte dans son livre « Histoire de mes Bêtes », s’inspirant d’une légende de Phèdre (fille de Minos, roi de Crète) affranchie par l’empereur Auguste.

    «Il n’est personne qui n’ait remarqué la façon dont les chiens s’abordent et personne qui n’ait cherché à se rendre compte de cette manière de se donner une « poignée de main».

    Quelques naturalistes pensent avoir résolu la question, mais je préfère aux explications des modernes la légende des anciens.
    Pline prétend que les chiens de la Laconie, voyant la chute d’Hippias et le triomphe des lois de Clisthènes, c’est-à-dire l’ère de la démocratie s’établir en Grèce, voulurent, eux aussi, s’établir en république. Mais pour que leur république à eux ne fût point sujette aux bouleversements dont leurs ancêtres avaient été témoins dans les différents essais qui en avaient été faits jusqu’alors, ils résolurent de s’assurer de l’appui de Jupiter, en demandant sa permission et en quelque sorte son protectorat. En conséquence, ils tracèrent sur parchemin une supplique au maître du tonnerre et chargèrent un Lévrier de lui porter leur pétition sur le mont Olympe.

    Pourquoi les chiens se reniflent-ils le derrière lorsqu’ils se rencontrent ?Pour faire honneur au messager, qui s’en allait tenant la supplique entre ses dents, une cinquantaine de chiens choisis parmi les plus considérables résolurent de l’accompagner jusqu’à l’Eurotas, qui, chacun sait, même ceux qui n’ont pas suivi son cours, est un fleuve dans le genre Manzanares, du Var et de l’Arno, c’est-à-dire qu’on peut le passer à pied sec pendant les trois quarts de l’année. On n’avait donc aucune inquiétude pour le messager.

    Mais en arrivant sur les rives on vit, grâce à un terrible orage qui avait éclaté la veille, le fleuve roulant ses eaux à pleins bords. Le messager n’était pas embarrassé pour traverser le fleuve ; il nageait comme une loutre, mais il songeait que dans la traversée un malheur pouvait arriver à la supplique. Où la mettre pour que l’eau n’en effaçât point les caractères ? Le messager n’avait ni poche ni escarcelle à l’abri de l’eau. Un des chiens de l’escorte, et qui à cause de sa finesse et de ses ruses passait pour le fils du renard, s’écria comme Archimède :
    Eurêka ! C’est-à-dire : j’ai trouvé !

    Il prit alors la supplique aux dents du Lévrier, la roula comme une cigarette, et la fourra …, où M. Vidocq nous a appris que les forçats fourraient leurs limes faites avec des ressorts de montres. Le Lévrier, rassuré sur le sort du message, sauta bravement dans l’eau, traversa l’Eurotas sans accident, et, arrivé sur l’autre bord, fit de la patte un signe d’adieu à ses compagnons. Puis s’élançant à toutes jambes dans la direction du Mont Olympe, il disparut.

    Jamais depuis l’on n’a revu le messager. »

    «Absence prolongée et inquiétante qui explique la façon dont les chiens s’abordent depuis ce temps-là. Ils espèrent dans chaque chien inconnu qu’ils aperçoivent retrouver le messager qui leur apporte la réponse de Jupiter.»

    Cette habitude qu’ont les chiens de se renifler le derrière est parfois gênante pour leur maître, mais il suffit de penser à cette légende pour que la gêne disparaisse …
    Gardez cette légende en mémoire. Car une chose est certaine, ils cherchent tous le message !

    Pourquoi les chiens se reniflent-ils le derrière lorsqu’ils se rencontrent ?

    Sources :

    Viloo

    « L’Histoire des chiens » , Alexandre Dumas

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015