Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    La reproduction des cochons d’Inde : quand et comment l’envisager ?

     La reproduction des cochons d'Inde : quand et comment l'envisager ?Les cochons d’Inde peuvent sans trop de difficultés se reproduire en captivité. Pour envisager sereinement ce moment, plusieurs paramètres entrent en jeu :

    * l’âge de la maturité sexuelle

    * le poids

    * l’entente du couple

    * le moment idéal pour avoir une première portée.

    Tous ces facteurs sont primordiaux pour optimiser les chances d’obtenir une portée en bonne santé, sans menacer la vie de la mère ou du père.

    La reproduction des cochons d'Inde : quand et comment l'envisager ?Tout d’abord, il est important de savoir que le mâle et la femelle ne sont pas matures au même âge. Pour monsieur, « l’ardeur » met un certain temps à se manifester, puisqu’il est apte à se reproduire à partir de deux mois et demi. En revanche, pour dame cochon d’Inde, dès deux mois, dans l’absolu, tout est possible. Cependant, ces chiffres sont à prendre avec des pincettes. Qu’il s’agisse d’un sexe ou de l’autre, il est plus prudent de ne pas envisager de reproduction avant qu’ils n’aient atteint trois mois révolus. Pour s’en assurer, il faut d’une part s’informer sur l’âge des sujets concernés, d’autre part les séparer pour qu’il n’y ait pas de « surprise » anticipée.

    Reproduction et gestation demandent par ailleurs beaucoup d’énergie aux deux partenaires. S’ils sont trop maigres, cela peut mettre en péril leur santé. La femelle peut dans les cas extrêmes ne pas parvenir à expulser les bébés. Il faut donc que le mâle pèse au minimum 400 g et la femelle 600 à 700 g.

    De plus, il faut prendre en compte l’entente et la correspondance du couple. Pour former un couple, il faut éviter tout risque de consanguinité, afin de palier les accidents génétiques. Les races destinées à procréer doivent également être compatibles, c’est à dire idéalement de même race et longueur de pelage. Il ne faut les mettre en présence que lors de l’ovulation de la femelle, pour que le mâle soit accepté. Jusque là, dans des cages séparées mais proches, ils auront pu s’observer et faire connaissance sans risque. D’ailleurs, lors des « présentations officielles », les claquements de dents de la damoiselle sont indicateurs de refus. N’insistez pas dans ce cas. Attendez plutôt le cycle suivant ou choisissez un autre « Roméo ».

    Le moment idéal pour avoir une première portée ne se choisit pas non plus à la légère. La femelle pose un problème particulier lorsqu’il s’agit de reproduction. En effet, dès sa naissance, les os de son bassin sont en perpétuelle évolution, car ils se soudent progressivement. Cette étape de sa croissance n’arrive à son terme que vers dix-huit mois. A partir de là, le squelette du bassin se solidifie . Mais l’ennui est que les petits naissent en petit nombre mais sont particulièrement gros. Aussi, il est impératif que la première portée soit programmée entre la maturité sexuelle (trois mois) et dix-huit mois. De la sorte, les os du bassin peuvent s’écarter lors de la délivrance, puisque leur soudure n’est pas achevée, ce qui laisse un passage plus large permettant d’éviter une césarienne. Au rythme de deux ou trois portées par an, il lui est ensuite possible de procréer jusqu’à environ quatre ans. Au-delà, une retraite bien méritée est conseillée.

    Entre chaque mise bas, la femelle doit être maintenue séparément du mâle pour lui permettre de reprendre des forces. Sélectionnez avec soin les partenaires et soyez vigilant, toute anomalie pouvant masquer un problème plus ou moins sérieux.

    La reproduction des cochons d'Inde : quand et comment l'envisager ?

    Source : angelk

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015