Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Les bases de la maintenance des papillons en captivité

    Les bases de la maintenance des papillons en captivitéLes chenilles sont très appréciées en captivité. En dépit de l’aversion qu’elles suscitent chez certains, force est de constater que la plupart des adultes et des enfants éprouvent plutôt de la fascination à leur égard. Elles restent sous cette forme relativement longtemps avant de devenir d’aériens papillons, ce qui facilite leur observation.

    Pour les accueillir dignement, point n’est besoin d’un grand espace par conséquent. Un terrarium de 25 X 25 cm au sol et 30 à 40 cm de haut est suffisant pour un groupe de 10 sujets de 6 cm de long. Il faut que chacun puisse se nourrir sans devoir toucher les autres. Le couvercle doit laisser passer l’air, sans pour autant favoriser la fuite des pensionnaires, même s’ils bougent peu. La plupart du temps, les chenilles se déplacent pour se nourrir, à moins de chercher un endroit ou préparer le cocon qui leur permettra de revêtir leur robe de bal.

    Les bases de la maintenance des papillons en captivitéL’aménagement ne pose aucune difficulté particulière, y compris pour un novice, puisqu’il se limite à l’apport de végétaux frais destiné à alimenter les chenilles. Quelques feuilles de papier de soie ou de papier absorbant disposés au fond du bac servent quant à eux à piéger l’humidité issue des déjections ainsi que les débris de végétaux.

    L’alimentation est le nerf de la guerre chez ces petites bêtes, vous l’aurez compris. Au début, les juvéniles se nourrissent peu, et quelques feuilles disposées dans un verre d’eau suffisent à les satisfaire, tout en prolongeant la fraîcheur de ces dernières. Elles boivent les gouttes d’eau qui se déposent sur le feuillage, aussi faut-il simplement laver à l’eau claire ceux qui leur sont destinés juste avant de les mettre à leur disposition. Cela leur permet de s’hydrater et maintenir leur peau légèrement humide. Chaque espèce ayant des exigences propres en matière d’hygrométrie, mieux vaut se renseigner sur celles de l’espèce envisagée.

    Les bases de la maintenance des papillons en captivitéLes feuilles de mûrier, ronce et troène sont souvent privilégiées, car ce sont des végétaux facile à se procurer. Les placer dans un récipient d’eau limite également les interventions dans le bac, car des feuillages déposés à terre devraient être remplacés quotidiennement. En dehors de cela, le seul paramètre à respecter est la température nécessaire au bon développement des chenilles, ce qu’une étude préalable de ses besoins permet de connaître. Lorsque la chaleur est insuffisante, leur croissance s’en trouve ralentie, sans compter l’impact que cela peut avoir sur leur santé.

    Enfin, comme pour tout animal vivant en captivité, il faut apporter un soin particulier à l’hygiène du terrarium. Les chenilles produisent beaucoup de déchets, ce qui, dans un environnement humide, accroît la vitesse de développement de la moisissure et des bactéries. Tous les deux ou trois jours, quelques minutes suffisent pour retirer le papier usagé ainsi que les feuilles et tiges défraîchies, nettoyer les parois avec une éponge propre et réaménager le tout avec du papier propre.

    Les chenilles ne peuvent pas communiquer avec nous pour exprimer leurs besoins, mais elles ne sont pas très exigeantes, et quiconque sait faire preuve de bon sens et de rigueur peut les maintenir en bonne santé jusqu’à ce qu’elles atteignent leur but ultime, devenir des papillons.

    Les bases de la maintenance des papillons en captivité

    Sources :

    http://www.oxfly.co.uk/

    http://www.keepinginsects.com/

    http://erenhays.typepad.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015