Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le Bernard L’Hermite à pattes bleues (Clibanarius tricolor)

    Le Bernard L’Hermite à pattes bleues (Clibanarius tricolor)Le Bernard L’Hermite à pattes bleues (Clibanarius tricolor) est un petit crustacé de la famille des Diogenidae. Il est originaire de la mer des Caraïbes.

    Il mesure entre 1 et 2 cm. Il se caractérise par deux longues antennes oranges et des pattes bleu roi marquées de rayures rouges orangées. Quatre de ces pattes lui permettent de se mouvoir, les deux autres de déplacer les objets et se nourrir. Ces deux dernières sont noires, dotées de poils tactiles et de pinces de taille égale. Il vit dans des coquilles vides abandonnées par leur occupant, mais se charge parfois de l’expulser lui-même, quitte à éliminer le propriétaire de façon radicale.

    Il vit à temps complet en eau salée et nécessite à ce titre un bac récifal. Un volume de 75 litres au moins est nécessaire. Le pH de l’eau doit être maintenu entre 8,1 et 8,4 et la température entre 23 et 27 °C. Le courant doit être faible et l’éclairage modéré.

    Le Bernard L’Hermite à pattes bleues (Clibanarius tricolor)Omnivore,ce Bernard l’Hermite consomme aussi bien des aliments carnés que des végétaux. Il participe au contrôle des algues, aère le sable et nettoie les petites crevasses lorsqu’il recherche des particules comestibles. Il continue à nettoyer le bac lors des distributions de nourriture, là où les autres espèces tendent au fil du temps à réserver leur appétit dans l’attente de cette manne quotidienne prévisible.

    Il est facile à maintenir en aquarium et peut partager un bac communautaire. Quelques coquilles d’escargots marins vides doivent être laissées à sa disposition pour lui permettre d’en changer lorsqu’il le souhaite, sans provoquer de conflit, notamment lorsque plusieurs sujets partagent le même espace.

    Le Bernard L’Hermite à pattes bleues (Clibanarius tricolor)Il est actif, résistant, il ne touche ni aux coraux, ni aux invertébrés et reste de petite taille, tout en ajoutant une discrète note de couleur à l’aquarium. Il tolère aussi la présence d’autres variétés de Bernard l’Hermite. Le reproche qui lui est parfois fait est d’être susceptible de tuer les escargots du bac pour s’emparer de leur coquille. Le fait est qu’il devient vulnérable lorsqu’il se trouve à nu, ce qui l’oblige à trouver rapidement un nouvel abri. Seules sa tête et ses pattes dépassent de son habitat mobile, l’abdomen volumineux s’enroulant à l’intérieur de la spirale de la coquille. Il se cache entièrement dans cette dernière en cas de menace, ou s’abrite sous une anémone de mer si aucune coquille ne lui convient.

    La croissance passe par des mues successives de son exosquelette. Cela lui permet d’expulser sa coquille pour en changer. Sa reproduction en captivité n’est pas documentée car en dépit de quelques naissances fructueuses, il n’a pas été possible de mener les petits jusqu’à l’âge adulte à ce jour. Les sujets disponibles à la vente proviennent donc d’une capture à l’état sauvage, un prélèvement massif étant donné que le Bernard l’Hermite à pattes bleues n’est pas menacé dans son habitat naturel.

    Le Bernard L’Hermite à pattes bleues (Clibanarius tricolor)

    Sources :

    http://www.101-saltwater-aquarium.com/

    http://www.reefs2go.com/

    http://www.liveaquaria.com/

    http://www.thereeftank.com/

    http://www.advancedaquarist.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015