Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    La sarcelle à collier (calloneta leucophyrs)

    La sarcelle à collier (calloneta leucophyrs)La sarcelle à collier est originaire d’Amérique du sud. Elle est très répandue en captivité et assez rare à observer dans son milieu naturel où elle est protégée.

    Avec ses 35 à 41 cm et son poids variant entre 190 et 360 g, c’est l’une des plus petites sarcelle qui existe. Sa particularité est de conserver ses couleurs d’apparat toute l’année, contrairement à bon nombre d’espèces d’anatidés. Son espérance de vie est de 14 ans et au-delà.

    Le mâle est joliment coloré, avec une dominance de marron sur le dos et des plumes scapulaires bordeaux foncé. Ses flancs sont gris et sa poitrine saumon, tachetée de petits points noirs.La femelle, quant à elle, a un plumage plus discret, de couleur brun foncé sur le dos et beige strié de petites plumes blanches sur le ventre.

    La sarcelle à collier (calloneta leucophyrs)

    Cette espèce aimant tout particulièrement se percher dans les arbres, elle possède des griffes relativement fortes sur les palmes.

    La sarcelle à collier est omnivore à l’état sauvage, se nourrissant de graines, d’invertébrés, de mollusques et autres. En captivité, elle se contente de blé, de granulés pour gibier d’eau et de petits insectes qu’elle va dénicher dans le jardin et le gazon.

    Sa période de reproduction s’étale de fin avril à début septembre. Le couple construit le nid ensemble, dans un tronc d’arbre dans son milieu naturel, ou dans un nichoir mis à sa disposition en captivité. La femelle pond 8 à 12 oeufs, le nombre étant fonction de la quantité de nourriture disponible au moment de l’accouplement. Elle les couve seule durant 24 à 28 jours d’affilée, ne sortant du nid que pour s’alimenter, pendant que le mâle fait le guet. Les parents élèvent ensuite les petits à deux, ceux-ci étant aptes à se débrouiller seuls dès leur deuxième mois.

    Mon avis : c’est une espèce très facile à détenir et à contenter. On dit d’elle qu’elle est sociable, mais je dois avoir l’exception qui confirme la règle, mon mâle, bien qu’étant le plus petit, taquine sans cesse les autres espèces que je possède. Mais c’est une espèce que j’apprécie et que je recommande car elle est, d’une part, curieuse et facilement approchable et d’autre part, très jolie toute l’année.

    La sarcelle à collier (calloneta leucophyrs)

    Source : Maud

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015