Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    décembre 2013
    L M M J V S D
    « Nov   Jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  

    Le Chihuahua, grandeur et décadence d’une race victime de son succès

    Le Chihuahua, grandeur et décadence d'une race victime de son succèsIl y a dix ou vingt ans de cela, le Chihuahua était encore relativement méconnu. Tantôt réputé agressif parce-que vivant sur les genoux de ses maîtres, tantôt décrié pour l’aspect proéminent de ses yeux et de son crâne, il est depuis devenu un véritable phénomène de mode, ce qui n’est pas sans conséquences.

    A l’heure actuelle, rares sont les stars en vue qui n’ont jamais posé avec un Chihuahua dans les bras. A en croire certaines photos, nous pourrions presque croire en la valeur de ce chien comme marque de luxe au côté des grands noms de la haute couture. Les particuliers ont eux aussi adopté la « Chihuahua attitude », emboîtant le pas à leurs idoles et générant un commerce parallèle lucratif pour les éleveurs et revendeurs de chiens. Hélas, cela n’est pas sans conséquences.

    anomalies congénitales du système de drainage du cerveau

    D’une part, l’effet de mode a vu grandir le prix de vente au détriment de la taille, qui ne cesse de diminuer. Du loup au Chihuahua « tea-cup », dont le principal mérite est de tenir dans une tasse à thé, les origines nous échappent déjà. Le standard de la race n’admet d’ailleurs pas le tea-cup dans tous les pays du monde. Ce compagnon est désormais présenté comme un accessoire de mode, un signe de reconnaissance à part entière. « Pratique », il peut voyager dans une caisse de transport pour chat, faire ses besoins dans un bac à litière et se montre moins destructeur qu’un chien de taille standard, atout majeur pour les personnes disposant de peu d’espace et ne voulant pas risquer de sacrifier leur intérieur.

    Hélas, la demande croissante dessert la cause de la race. En effet, le volume crânien rapetissent en même temps que le cerveau se comprime, sous l’effet de la reproduction parfois consanguine opérée par des éleveurs avides d’argent et peu soucieux du bien être de l’animal. L’hydrocéphalie congénitale est également un phénomène répandu. Elle est causée par des anomalies congénitales du système de drainage du cerveau et se caractérise par un aspect particulièrement bombé du crâne. Dans les cas les plus sérieux, elle peut engendrer des convulsions ou des problèmes de vision, coordination de mouvements, voire un élargissement du crâne. Avec le développement programmé de ces tares, la vulnérabilité du chien augmente, menaçant sa longévité.

    anomalies congénitales du système de drainage du cerveauOr, tout cela pourrait être évité si l’acheteur était correctement informé des risques ainsi que de la façon d’y échapper. En effet, au-delà des marchands de chiens, il existe de véritables éleveurs. Ils font partie du groupe de ceux appelés producteurs naisseurs, ne se contentant pas de faire de l’animal un commerce, puisqu’ils le suivent sur plusieurs générations. Là encore, tout n’est pas noir ou blanc. Il faut choisir avec soin un chiot dont la lignée est traçable et pour lequel l’éleveur consciencieux consentira à présenter si la demande lui en est faite, les attestations vétérinaires témoignant de l’absence de problèmes de santé héréditaires sur plusieurs générations.

    Le chihuahua est petit certes, mais lorsqu’il est issu de parents soigneusement sélectionnés, il se montre robuste, enjoué, bien dans ses poils, avec du caractère et parfois même un sens aigu du territoire. L’éducation vient alors compléter ce que la nature lui a donné. Adopter ce chien en vogue est donc un choix lourd de conséquences pour la race entière. Il ne faut pas se décider à la légère, mais prendre le temps de visiter l’élevage, rencontrer l’éleveur, demander à voir les parents et observer leur comportement. Peur du nouveau venu, agressivité incontrôlable, malformation crânienne ou autres détails sont autant de signes pouvant indiquer que l’adresse n’est pas bonne. La socialisation est une étape primordiale du développement du chiot, y compris avant le sevrage. Les vétérinaires sont également de bon conseil, il ne faut pas hésiter à demander l’avis de ces professionnels, au fait des problèmes des races qu’ils traitent régulièrement.

    En résumé, il faut se montrer particulièrement prudent lorsqu’il est question d’adopter une race en vogue, le Chihuahua étant particulièrement exposé actuellement. Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire pour savoir quels détails observer chez le chiot, prenez le temps de vous documenter sur l’élevage envisagé et sa réputation du point de vue des clients ayant déjà fait appel à lui. A l’heure actuelle, les réseaux sociaux sont une mine d’informations dont il faut savoir tirer parti. Enfin, demandez à voir les parents et à visiter l’élevage, puis jugez du comportement des petits, avant de faire votre choix. Après cela, il ne reste plus qu’à profiter à loisir de la compagnie de votre nouvel ami.

    Le Chihuahua, grandeur et décadence d'une race victime de son succès

    Sources :

    http://www.petinsurance.com/

    http://www.chihuahuafanatics.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015