Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    novembre 2013
    L M M J V S D
    « Oct   Déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  

    Le caméléon panthère, Furcifer pardalis, un arc-en-ciel de couleurs

    Le caméléon panthère, Furcifer pardalis, un arc-en-ciel de couleursLe caméléon panthère, Furcifer pardalis, est originaire de Madagascar. Il a également été introduit à La Réunion, où il bénéficie d’une protection à l’état sauvage. Son espérance de vie est de trois à cinq ans, le mâle vivant plus longtemps. 

    Bien que sa région géographique d’origine soit un groupe d’îles, il en existe de nombreuses couleurs, avec une large palette de nuances pour chacune. Les provenances les plus fréquentes sont Andapa, Ankaramy, Ambanja, Ambilobe, Diego Suarez, Moroansetra, Nosy Be, Nosy Mitsio / Soabana, Sambava et Tamatave. En connaissant avec précision la lignée d’origine de l’animal, il est possible de déterminer la variété dont il s’agit, ce qui facilite la recherche d’un partenaire, si la reproduction est envisagée par la suite. La femelle est beaucoup lus terne dans une gamme de teintes allant du brun au rose saumoné.

    Le caméléon panthère, Furcifer pardalis, un arc-en-ciel de couleursLa taille du terrarium dépend essentiellement de l’âge et du sexe de l’animal concerné. Des parois grillagées permettent à l’air de circuler et à l’animal de se déplacer contre les parois. Un juvénile nécessite un espace de 20 X 20 X 40 cm, tandis que chez les adultes, au moins 50 X 50 X 108 cm sont nécessaires.

    C’est une espèce arboricole pour laquelle il est possible d’envisager de gros volumes. Dans tous les cas, le reptile ne doit être maintenu avec un congénère qu’à l’occasion de la reproduction, ses mœurs étant solitaires. Si plusieurs sujets sont détenus, les terrariums doivent être séparés visuellement, afin que la vue d’un autre être vivant, fut-il chien ou chat, ne puisse pas les stresser.

    La lumière naturelle est idéale pour un caméléon panthère lorsque le temps le permet. La vie en captivité implique néanmoins de prévoir un éclairage UVB parallèle, pour favoriser la formation de vitamine D3 dans son système sanguin et lui permettre d’assimiler le calcium dont son organisme a besoin. La température doit quant à elle être maintenue entre 26 et 28 °C (la valeur la plus élevée étant celle au point chaud) le jour et autour de 16 à 20 °C la nuit.

    Le caméléon panthère, Furcifer pardalis, un arc-en-ciel de couleursBranches de vigne, branchages et plantes vivantes sont indiqués pour s’approcher de son cadre de vie sauvage. Ces végétaux contribuent à maintenir le taux d’hygrométrie entre 60 et 80 %, et sécuriser le reptile. Pottos et ficus font partie des plantes le plus fréquemment utilisées, mais il ne faut pas employer de plantes artificielles en plastique. L’eau est fournie par un système de goutte à goutte mis en route durant quelques heures chaque jour. L’emploi d’un brumisateur est également nécessaire trois fois par jour.

    Le caméléon panthère peut être nourri d’une grande variété d’insectes, ce qui comprend les grillons, vers de farine, vers à soie, sphinx, cafards et mouches. La base de son alimentation doit se composer de grillons et vers à soie, distribués quotidiennement. En dehors des cafards, les autres aliments doivent être considérés comme des friandises. Les insectes sauvages ne doivent quant à eux jamais être distribués, à moins d’avoir la certitude que leur origine ne présente aucun risque de toxicité (pesticides, toxine, etc). Les proies doivent être complémentées en calcium deux fois par semaine, et en vitamines deux fois par mois.

    Il peut atteindre 50 cm, le mâle étant toujours plus grand que la femelle (30 à 35 cm). Il prend sa coloration d’adulte à un an. Il atteint la maturité sexuelle vers l’âge de six mois. C’est alors que son comportement territorial apparaît et qu’il déploie tous les artifices de couleurs dont il dispose pour impressionner ses rivaux. La femelle est elle aussi sexuellement mature à six mois, mais doit être tenue à l’écart des mâles jusqu’à ce qu’elle soit également âgée d’un an. En effet, auparavant, ses réserves en calcium sont largement sollicitées pour sa croissance, ce qui ne lui permettrait pas en sus de devoir assumer la calcification des œufs en cas de ponte.

    Le caméléon panthère, Furcifer pardalis, un arc-en-ciel de couleursLa parade amoureuse ne manque pas d’éclat, le mâle exhibant tout l’arsenal de couleurs dont il est capable. Elle s’accompagne de hochements de tête de haut en bas, destinés à séduire la dulcinée convoitée. Cette dernière pond entre une et cinq fois par an (trois en moyenne), à raison de 15 à 45 œufs à chaque fois. Le plus souvent, la ponte en compte une vingtaine seulement, dont la gestation dure 30 à 45 jours. L’incubation exige sept à dix mois.

    Le caméléon panthère est l’une des variétés de caméléons les plus appréciées et répandues en captivité. Les mâles semblent être sensiblement moins farouches que les femelles, même si chaque individu est différent. Il n’en reste pas moins réfractaire aux manipulations, comme tous ses congénères.

    Enfin, si aucun caméléon n’est facile à maintenir dans de bonnes conditions en captivité, cette espèce est particulièrement sensible et délicate, ce qui ne la destine pas à un novice. Il convient donc de se renseigner avec soin avant d’envisager son acquisition.

    Le caméléon panthère, Furcifer pardalis, un arc-en-ciel de couleurs

    Sources :
    http://aqualandpetsplus.com/
    http://www.exotic-pets.co.uk/
    http://www.chameleonparadise.net/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015