Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le Pékinois, chien lion sacré

    Le Pékinois, chien lion sacréLe Pékinois, aussi surnommé « chien lion », est originaire de Pékin, comme son nom l’indique. Dans ce pays, il est considéré comme un animal sacré, « Foo », l’animal de légende qui chassa les esprits.

    Les Empereurs chinois en avaient déjà auprès d’eux, les voyant comme des demi dieux. Quiconque volait un Pékinois était donc condamné à mort. Mais lorsque l’Empereur mourait, son fidèle compagnon était tué pour le suivre et le protéger dans le royaume de l’au-delà. Ce n’est qu’en 1860 que cette race est sortie hors des murs du palais impérial.

    Le Pékinois, chien lion sacréLes Britanniques ont alors pénétré dans l’enceinte interdite. Pour les chiens sacrés ne puissent pas tomber entre des mains impures, les gardes reçurent l’ordre de les abattre, mais cinq d’entre eux survécurent. Ils furent offerts à la reine Victoria, et donnèrent naissance au Pékinois tel que nous le connaissons aujourd’hui. En 1893, la race fut enfin exposée en Grande Bretagne, mais elle ne fut reconnue par l’American Kennel Club qu’en 1909.

    C’est un animal de petite taille (entre 30 et 45 cm de haut pour 3,5 à 4,5 kilos), dont la silhouette est compacte et la musculature épaisse. Sa tête est plus large que le reste de son corps, son museau relativement plat et comme écrasé, ce qui donne à sa face un relief plat. Les yeux sont larges, ronds et proéminents. Deux petites oreilles pendent à plat sur les côtés de sa tête. Sa queue est relevée, venant s’enrouler sur le dessus de ses fesses. Chez le mâle, la truffe et le poitrail sont généralement plus larges que chez la femelle.

    Il peut vivre entre 10 et 15 ans. Mais il est souvent sujet à des problèmes respiratoires, et la mise bas peut être délicate pour la femelle, impliquant souvent le recours à une césarienne. Il n’est pas très actif par nature, ce qui le rend sujet à l’embonpoint si ses repas ne sont pas dosés correctement.

    Le Pékinois, chien lion sacréIl est parfaitement adapté à la vie en appartement, car il aime rester inactif, couché dans son panier. Une promenade quotidienne lui fera cependant le plus grand bien, pour limiter les risques qu’il ne développe des problèmes de comportement. Cela lui plaît pourvu que ce ne soit pas trop long. Son poil exige un entretien quotidien, qui passe par le brossage et le nettoyage de ses yeux. Seuls les Pékinois régulièrement brossés et bien entretenus vivent vieux et heureux dit le dicton.

    Son principal défaut est d’être aboyeur, à un point qui n’est pas supportable par tous. Si vous recherchez un compagnon capable de donner l’alerte dès l’arrivée d’un intrus, le Pékinois est donc le candidat idéal. Une éducation appropriée et une bonne socialisation peuvent légèrement tempérer cette tendance, mais il ne faut pas croire au miracle. Il a beaucoup de caractère, ce qui justifie une grande fermeté dans sont éducation pour ne pas être dépassé. Ce petit bout de chien est capable de refuser de manger, jouer, ou se laisser caresser uniquement pour asseoir sa dominance sur son maître. Il ne faut donc pas le laisser dicter sa loi.

    L’avis de boubou : Ce chien a souvent été qualifié d’agressif et lunatique. Avec une éducation ferme et constante, il peut s’avérer être un formidable compagnon. Il est très attaché à son maître, même s’il se montre assez indépendant. Il est plutôt calme et ne tolère guère l’agitation des enfants. Son éducation se fera dans le calme et dès son plus jeune âge. Ses aboiements intempestifs sont souvent dus à sa peur. Donc pour éviter cela, son maître devra dès le démarrage, l’emmener régulière en ville pour augmenter son courage et diminuer le risque de gêne sonore.

    Le Pékinois, chien lion sacré

    Sources :
    http://www.akc.org/
    http://www.dogster.com/
    http://pekingesedogscare.com/
    http://www.dogbreedinfo.com/

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015