Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Qu’est-ce-qui nous pousse à adopter une espèce animale plutôt qu’une autre ?

    Qu'est-ce-qui nous pousse à adopter une espèce animale plutôt qu'une autre ?Selon la chambre syndicale des fabricants d’aliments préparés pour animaux, les adoptants ont des motivations très limitées en ce qui concerne le choix d’un animal de compagnie. En effet, une étude menée a mis en évidence l’existence de cinq critères majeurs, qui interviennent à un degré plus ou moins important suivant l’espèce choisie.

    En première place, on trouve l’amour des animaux, qui est l’argument principal des propriétaires de chiens, chats et oiseaux. Les personnes choisissant les poissons et rongeurs considèrent autant cet aspect que l’intérêt que l’espèce choisie peut représenter pour les enfants.

    Si l’on considère l’aspect de la compagnie, les chiens et chats figurent en tête de la liste. Les propriétaires d’oiseaux, rongeurs et poissons ne trouvent quant à eux qu’un intérêt très relatif à la présence que peuvent représenter ces derniers. Les dons de chasseur de souris sont le petit bonus qu’offrent nos amis les chats. Aussi cela reste-t-il de nos jours l’un des points intervenant dans la sélection, bien que très secondaire, tandis que chez les chiens la garde n’est pas la priorité.

    Étonnamment, les qualités purement esthétiques n’entrent en ligne de compte que dans le domaine de l’aquariophilie, où la « quête du beau » est primordiale, l’animal apportant un certain intérêt du point de vue de la décoration tout autant que de celui de l’observation.

    En résumé, les amoureux des animaux recherchant un compagnon bon gardien ou chasseur, qui fasse également le bonheur de leurs enfants, optent pour un chien ou un chat, voire un oiseau. Les amoureux des animaux et de l’esthétique ayant des enfants se penchent plus volontiers sur les poissons. Enfin, les personnes aimant les animaux et désireuses de trouver un compagnon pour leurs enfants choisissent généralement un rongeur. Le coût généré ne semble pas importer, puisqu’il n’apparaît pas ici, ce qui est d’autant plus étonnant qu’un chien et un rongeur n’ont rien à voir dans ce domaine.

    Il semble que les fabricants aient à cœur de percer à jour nos motivations les plus intimes, en vue de mieux nous vendre les produits dérivés destinés à satisfaire nos compagnons à poils, plumes ou écailles. Sommes-nous donc si prévisibles ? A vous de nous le dire…

    Qu'est-ce-qui nous pousse à adopter une espèce animale plutôt qu'une autre ?

    Source : angelk

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015