Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    La législation relative aux chiens mordeurs en France

    La législation relative aux chiens mordeursLes articles L 223-9, L 223-10, R 223-35 et R 228-8 du code rural, imposent des visites obligatoires chez un vétérinaire, pour tout animal ayant griffé ou mordu un individu, que ce dernier soit ou non vacciné contre la rage. Bien que la France soit indemne de la rage depuis quelques années, ces mesures ont été prises afin de mieux contrôler son retour éventuel et pour l’éradiquer plus rapidement, si elle refaisait surface dans notre pays. Cette maladie étant encore présente dans d’autres pays et fatale pour l’homme, toute personne qui se soustrait à cette loi devient pénalement responsable.

    Cette maladie prise assez tôt, chez l’homme, peut se guérir avec des traitements adéquats, mais il faut intervenir très rapidement d’où la mise en place du protocole  » chien mordeur « . Ce dernier consiste à emmener votre chien chez votre vétérinaire le premier, le septième et le quinzième jour qui suivent l’incident.

    Lors de ces visites, le vétérinaire constate s’il y a ou non, des symptômes de rage. Si à l’issue de ces trois visites, le chien est toujours vivant, c’est qu’il n’y a pas eu contamination et il n’y a pas de suites.

    Si en revanche, le chien présente des symptômes de cette maladie, il sera euthanasié et des prélèvements de salive ou de liquide céphalo rachidien seront analysés pour affirmer ou infirmer la thèse de la rage. Il en sera de même si le chien décède ou si ses maîtres décident de le faire euthanasier avant d’effectuer les 3 visites de contrôle.

    Outre ces visites, vous devez, également, déclarer le cas de morsure à la mairie de votre commune très rapidement et faire évaluer le comportement de votre animal, par votre vétérinaire par la suite.

    Toutes ces mesures de précaution peuvent de prime abord sembler assez dures, mais elles ont été mises en place pour sauver des vies humaines. Il faut savoir que passé le délai de quinze jours, un être humain contaminé par la rage, sans traitement, a peu de chances de survivre.

    La législation relative aux chiens mordeurs

    Source : Maud

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015