Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le héron Agami ou Onoré Agami (agamia agami)

    héron agami, onoré agamiLe héron Agami, ou Onoré agami (agamia agami), est l’un des plus beaux hérons que l’on puisse croiser, principalement au Brésil, si l’on a de chance, car il sait se faire discret. Il est également possible de l’apercevoir dans une bonne partie de l’Amérique tropicale, du Mexique jusqu’en Bolivie. Ce grand oiseau sédentaire fait partie de la famille des Artéidés qui regroupe, entre autre, les 67 espèces de hérons et autres échassiers  répertoriés dans le monde.

    Ce héron colibri, comme il est si joliment appelé en France, est plus petit que le héron cendré que nous connaissons en Europe. Ce dernier ne mesure en effet que 75 cm maximum et il a la particularité d’avoir les pattes assez courtes, donnant  l’impression qu’il a les genoux très haut placés.

    Sa tête est grise, avec une face noire ornée d’une grande bande gris argenté qui va du front jusqu’à l’arrière de la nuque,  surmonte un long cou roux foncé. Son corps est vert bouteille sur le dessus, avec des nuances de gris clair ou ardoise sur le bas du dos. Son ventre est châtain, avec des pointes de blanc. Son bec est noir et peut atteindre 16 cm. Durant la période de la reproduction, mâles et femelles, puisqu’il n’y a pas de dimorphisme sexuel, arborent une longue crête blanche bleutée, à l’arrière de la tête.héron agami, onoré agami

    Etant donné qu’il se nourrit exclusivement de poissons, amphibiens et mollusques, son habitat est principalement aquatique; flaques d’eau, mares, ou petits cours d’eau, mais de préférence au milieu d’une végétation assez dense, ce qui explique les difficultés pour l’observer à l’état sauvage.

    Pour chasser, il a une technique imparable, l’immobilité. Il se perche sur une branche ou se pose sur une berge et attend sans bouger qu’une proie passe à sa portée, pour la harponner avec son bec.

    La période de nidification se situe entre le mois de juin et le mois de septembre, pendant la saison des pluies en Amérique du sud. Cette période serait le seul moment où les hérons agami se regroupent. Le nid est constitué de branches et de brindilles et il est situé systématiquement à proximité de l’eau, généralement dans un arbre ou un buisson assez haut. La femelle pond deux à quatre œufs de couleur bleue, tirant sur le vert. On ne sait que très peu de choses sur la nidification et l’incubation des œufs pour cette espèce, mais si on se réfère aux mœurs de son cousin européen, les parents couveraient en alternance et les petits seraient nidicoles, ne prenant leur envol qu’au bout de deux mois.

    héron agami, onoré agami

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Remerciements : merci à baguera de nous avoir inspiré l’idée de ce sujet.

    Source : Maud

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015