Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    L’Appaloosa, cheval des Nez Percés

    L'AppaloosaL’Appaloosa est un cheval aux origines très anciennes. On retrouve déjà la trace de son existence sur des peintures rupestres remontant à 20 000 ans, ainsi que sur des représentations chinoises datant du XVII ème siècle. Il a été introduit sur le continent américain par les Espagnols, avant de rencontrer les Indiens auxquels les Westerns l’ont peu à peu associé.

    La tribu des Nez Percés semble avoir été la première à en faire l’élevage sélectif, appariant les meilleurs sujets. Vers 1600, des trappeurs français ont noté la présence de cet équidé au pelage chamarré dans les plaines du Nord-Ouest de la région de la Palouse. Ils l’ont donc appelé « cheval Palouse » , nom qui au fil du temps s’est transformé, pour devenir celui d’Appaloosa que nous lui connaissons aujourd’hui. Il a survécu aux guerres qui ont opposé les tribus à l’armée américaine, échappant aux rafles et aux chasseurs de prime pour arriver jusqu’à nous.

    L'AppaloosaLe Club de l’Apaloosa, fondé en 1938, a relancé la race. Ce cheval a dès lors connu un regain d’intérêt qui lui a valu d’être croisé avec d’autres races pour améliorer ses principales caractéristiques. Il n’a été reconnu en France qu’en 1997. A l’heure actuelle, seul l’apport de sang Arabe, Quarter Horse ou pur sang est admis.

    Il mesure 1,47 à 1,60 cm au garrot et porte une robe tachetée, fruit d’un gène héréditaire qui peut les faire apparaître de n’importe quelle couleur sur le corps. Le rouan est la plus répandue.

    Sa robe peut porter cinq types de marques spécifiques :

    • blanket (avec une zone blanche mouchetée sur le postérieur)
    • léopard (taches sombres sur un fond blanc réparties sur tout le corps)
    • snowflake (taches blanches sur un fond sombre sur tout le corps)
    • marble (aspect marbré sur l’ensemble du corps)
    • frost (moucheté de blanc sur un fond sombre sur tout le corps).

    L'Appaloosa

    La peau du museau, de la bouche et du pourtour des organes génitaux est marbrée de rose et noir. La membrane du contour de l’oeil est blanche (sclérotique). Des rayures verticales noires sont visibles sur les sabots. La queue et la crinière sont assez dégarnies, du fait de la sélection opérée à l’origine par les Nez Percés, qui voulaient éviter qu’elle ne se prenne dans les buissons.

    Sa silhouette est compacte, avec une poitrine large encadrée de deux épaules longues et inclinées. Il nécessite des rations alimentaires modérées. C’est une race robuste, mais qui peut développer des boiteries. En revanche il tolère aussi bien la stalle que le box ou le pré. L’arrière-main de l’Appaloosa est puissante et développée. C’est un cheval calme et équilibré, qui fait le bonheur de nombreux cavaliers.

    Polyvalent, il est présent dans presque toutes les disciplines équestres. Il est intelligent et rapide, n’hésite pas à tester son maître et adore les défis. Sa capacité d’apprentissage est immense, et l’instruction doit lui apporter son lot de nouveautés, car la répétition l’ennuie au point de bloquer ses efforts.

    L'Appaloosa

    Sources :

    http://www.horse-genetics.com/

    http://www.trueappaloosas.com/

    http://www.ansi.okstate.edu/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015