Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Santé : des lapins en hiver, ou comment permettre à nos lagomorphes de résister au froid

    Santé : des lapins en hiver, ou comment permettre à nos lagomorphes de résister au froidLa température ambiante peut avoir une influence majeure sur la santé ou le comportement de nos lapins de compagnie. En hiver, il convient tout autant qu’en été d’en connaître les effets.

    Le fait est qu’ils tolèrent beaucoup mieux le froid que la chaleur. Il n’en va pas de même de l’humidité et des courants-d’air en revanche. Le principal est de les en préserver. A défaut, ils sont exposés à de nombreux maux tels que les engelures ou la diarrhée, dont les conséquences peuvent se révéler fatales sur des animaux aussi sensibles.

    Les chocs thermiques sont à éviter, ce qui signifie que si nous choisissons d’emmener temporairement ou non nos petits compagnons dans notre maison, il faut les placer dans la zone la plus fraîche (donc la moins chauffée) de celle-ci, et les laisser dans un espace abrité à mi-chemin entre l’intérieur et l’extérieur pour assurer une transition en douceur lors de leur retour dehors. Ainsi, l’écart de température sera moins important, donc plus facile à surmonter lorsqu’ils recouvreront leur « home sweat home » .

    Santé : des lapins en hiver, ou comment permettre à nos lagomorphes de résister au froidNettoyer régulièrement le clapier des animaux vivant à l’extérieur est une autre base à respecter. Une cage propre et saine garnie de paille sèche est la meilleure garantie d’un hiver passé au chaud. Il ne faut pas hésiter à augmenter l’épaisseur de la couche de cette litière au cours de cette période, afin que nos lagomorphes y aménagent un terrier suffisamment profond pour les abriter, créant autour d’eux une poche de chaleur protectrice.

    Le foin est quant à lui tout aussi indispensable. Il est rongé et ingéré, apportant, associé à des rations plus riches, son lot de calories pour lutter contre la rigueur extérieure en régulant leur chaleur corporelle. Il nous faut par ailleurs vérifier quotidiennement que l’eau ne gèle pas, quitte à la renouveler plus souvent ou ôter la masse cristallisée. Oubliez l’eau chaude, qui a tendance à geler rapidement, contrairement aux idées reçues (pensez à son effet sur le givre de votre pare-brise).

    Enfin, il faut considérer qu’une cage surélevée est toujours mieux isolée qu’une autre placée à même le sol. L’ajout d’une cabane en bois à l’intérieur et/ou d’une bâche de protection couvrant partiellement l’ensemble durant la nuit complètent la liste des accessoires participant à faire passer un hiver confortable à nos amis à grandes oreilles.

    En résumé, les lapins sont des animaux extrêmement fragiles, en dépit de ce que leur rusticité apparente laisse supposer. S’ils résistent plutôt bien au froid, il ne faut pas les y exposer sans précautions préalables.

    Santé : des lapins en hiver, ou comment permettre à nos lagomorphes de résister au froid

    Source : angelk

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015