Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Santé : vaccins obligatoires et/ou recommandés pour les chevaux

    Santé : vaccins obligatoires et/ou recommandés pour les chevauxLa vie d’un cheval est ponctuée de risques que la vaccination permet d’éviter, voire limiter. En France, certains vaccins sont obligatoires et d’autres recommandés.

    Quelle que soit la maladie qu’ils ciblent, ils ne sont officiels que si la vignette correspondante et le tampon du vétérinaire sont apposés dans le carnet de santé ou les papiers de l’animal.

    La grippe équine est une maladie infectieuse contagieuse qui impose, en cas d’infection, la mise en quarantaine pour limiter la contagion. Le vaccin contre cette affection est obligatoire pour les équidés participant à des manifestations, même non officielles, où les chevaux séjournant en centre équestre. L’injection se fait annuellement si le cheval a déjà reçu la primo vaccination. En cas d’épidémie ou de foyer infectieux localisé, deux vaccinations annuelles sont recommandées. Deux produits peuvent être utilisés, Equipgrip ou Gripiffa.

    Santé : vaccins obligatoires et/ou recommandés pour les chevauxLa rage se transmet quant à elle la plupart du temps par la salive. Ce sont en général le renard et la chauve-souris qui la transmettent aux équidés. Cette maladie a été supposée éradiquée éradiquée durant plusieurs années, mais quelques cas ont été détectés depuis. Le vaccin contre la rage, Rabisin, est obligatoire pour les chevaux prenant part à des compétitions officielles et ceux vivant dans les départements déclarés infectés. Il doit être fait une fois par an.

    D’autres ne sont pas obligatoires mais restent recommandés, car les maladies qu’ils préviennent peuvent laisser des séquelles graves ou être mortelles.

    C’est le cas du tétanos, car ce germe est très présent dans l’environnement du cheval. En effet, il se développe dans la terre, le sable, mais aussi dans les blessures, qu’elles soient externes ou internes. Si le cheval n’a jamais été vacciné contre le tétanos, il lui faudra deux injections à un mois d’intervalle la première année, suivies d’un rappel pour la seconde année et d’un rappel tous les trois ans par la suite. Le vaccin utilisé est le Tetapur.

    La rhinopneumonie est également à prévenir idéalement, surtout pour les chevaux étant souvent en contact avec d’autres congénères. Cette maladie est un « herpes virus équin », ce qui signifie qu’il reste présent à vie dans l’organisme. La recrudescence de cas cliniques recensés depuis quelques années explique le prix assez élevé du vaccin, le Pneumequine. Sous sa forme nerveuse, la rhinopneumonie peut paralyser l’arrière main et finir par la paralysie du système respiratoire, qui provoque alors le décès de l’animal. Si le cheval n’a jamais été vacciné, deux injections seront nécessaires à un mois d’intervalle la première année, puis un rappel tous les ans.

    Tous ces vaccins peuvent être monovalents ou plurivalents. Les seconds permettent de faire une injection pour deux souches. Dans tous les cas, ce sont des virus inactivés en ce qui concerne les effets secondaires. Aucun effort physique ne doit être fait après la vaccination dans un délai minimum de quatre jours.

    Santé : vaccins obligatoires et/ou recommandés pour les chevaux

    Sources :

    adrenaline06

    http://www.thehorse.com/

    http://www.wisegeek.com/

    http://hl.depaoloequineconcepts.com/

    Maladies des chevaux, manuel pratique, Editions France Agricole

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015