Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    février 2015
    L M M J V S D
    « Jan   Mar »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    232425262728  

    L’âne du Poitou, ou Baudet du Poitou, une race menacée

    L’âne du Poitou, ou Baudet du Poitou, une race menacéeL’âne du Poitou, ou Baudet du Poitou, porte le nom de la région dans laquelle il a été élevé mais serait issu d’Afrique du Nord-Ouest. Ses origines les plus lointaines sous son aspect actuel remontent à 1717, mais il serait apparu en France au X ème siècle. C’est l’une des races les plus anciennes du genre.

    C’est un animal qui toise assez haut (1,40 pour le mâle et 1,35 m pour la femelle) et qui possède un pelage très long par rapport à celui de ses cousins.

    L’idée directrice du fondement de cette race semble avoir été de créer une meilleure mule par une hybridation avec un cheval mulassier.

    Le succès a été total, puisque l’âne du Poitou est devenu un hybride très prisé pour la reproduction, au point que près de 30000 sujets étaient vendus chaque année à l’heure de son apogée.

    L’âne du Poitou, ou Baudet du Poitou, une race menacéeIl était grand, fort, docile, vaillant et avait le pied sûr, alors que demander de plus ? La réponse a été apportée par la motorisation, qui a peu à peu fait disparaître ce bel âne des élevages poitevins. Le revirement a été tel qu’en 1977, il ne restait que 44 individus recensés. A ce stade, la race était menacée d’extinction.

    Fort heureusement, quelques passionnés sont parvenus à le préserver, notamment la SABAUD, Association de Sauvegarde du Baudet du Poitou créée en 1988. A l’heure actuelle, entre les animaux enregistrés et les autres, il y aurait en France près d’un millier de sujets.

    Il peut être bai brun ou brun. Son ventre est gris clair tandis que son museau et la peau du contour de ses yeux sont blancs.

    L’âne du Poitou, ou Baudet du Poitou, une race menacéeS’il n’est pas tondu, il revêt une allure baba-cool car des dreadlocks se forment, son pelage étant plus long et plus fin que celui des autres.

    Il ne possède ni croix, ni raie de mulet sur le dos. Ses oreilles sont si grandes et lourdes qu’elles retombent sensiblement vers les côtés de sa grande tête, lui conférant une bonhomie certaine. Son encolure est large et ses membres solidement bâtis.

    Il est utilisé pour l’attelage de loisir, la selle, mais aussi quelquefois pour le travail des terres, une discipline qui lui était jusque là inconnue. Chaque année, un concours national lui rend hommage et réunit les passionnés dans les Charentes Maritimes. Cet évènement se déroule le dernier week-end d’août à l’Asinerie nationale de Dampierre sur Boutonne.

    L’âne du Poitou, ou Baudet du Poitou, une race menacée

    Sources :

    http://www.eeebray.com/

    http://www.horseandman.com/

    http://www.inspirefusion.com/

    https://icarus953.wordpress.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015