Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Voyager en France en avion avec son perroquet, le parcours du combattant

    Voyager en France en avion avec son perroquet, le parcours du combattantLors de vos déplacements en France avec votre perroquet, il est possible de prendre l’avion. Ce moyen de locomotion n’est pas réservé qu’aux humains. Mais ce que l’on sait moins, c’est que depuis quelques années, notre psittacidé peut voyager avec nous, en cabine, chez l’une des compagnies desservant la France. Certaines modalités sont tout de même à respecter pour que cela soit réalisable. Le sac ou la boîte de transport doit correspondre à des normes établies. Chaque compagnie aérienne ayant les siennes, songez à vous renseigner en amont pour ne pas être pris au dépourvu.

    Chez Air France, les oiseaux ne sont admis qu’en fret, autrement dit, ils voyagent en soute. Le service à contacter dans cette compagnie est Air France cargo / KLM cargo, au 0820057057 (numéro sans surtaxe, mais injoignable). Le mieux est donc de se rendre sur place pour se documenter. La soute est prévue pour le transport d’animaux vivants, puisqu’elle est pressurisée, ventilée et chauffée. Le document à remplir avant le voyage est à télécharger ICI.

    Voyager en France en avion avec son perroquet, le parcours du combattantChez Easy Jet, seuls les chiens guides sont admis, aucun autre animal n’étant autorisé à bord en cabine.
    Chez Corsair, en revanche, un oiseau de moins de 5 kilos peut voyager en cabine sans problème, en vous acquittant d’un supplément de 50 euros. S’il voyage en soute le prix est de 100 euros. Il doit disposer de toutes ses pièces d’identification, y compris celles attestant qu’il vous appartient. Mais en ce qu’il concerne les perroquets en revanche, seuls les gris du Gabon sont admis, tout autre psittacidé ne peut voyager avec vous, y compris en soute. Il faut vous munir d’une caisse en métal n’excédant pas 1,15 m (46x24x28 cm). Si la caisse de transport dépasse ces dimensions, elle sera placée d’office en soute. De même, si deux oiseaux sont placés dans une même cage, ce qui est parfaitement possible, leur poids total ne doit pas dépasser 5 kilos. Vous pouvez demander des renseignements complémentaires concernant les modalités proposées par cette compagnie au 0820 042 042 (0,12€/mn).

    Chez Delta Airlines, les perroquets voyagent également en soute. Chaque passager est autorisé à en avoir deux sur son vol. Si deux animaux occupent la même cage, ils doivent être de la même espèce, de la même taille et bien s’entendre, pour éviter les blessures durant le voyage. Un seul animal est alors facturé. Mais votre oiseau ne sera accepté malgré tout que s’il s’agit de votre compagnon ou qu’il est utilisé dans le cadre d’un spectacle.

    Chez Airlineair, de même, les oiseaux ne voyagent pas en cabine. Ils sont acceptés en soute dans une caisse de transport n’excédant pas 1,15 m (46x24x28 cm). Celle-ci doit être en plastique rigide ou en fibre de verre et pourvue de systèmes de fermeture au moins. Le coût du voyage simple est de 30 euros.
    Chez Regional Airlines, compagnie du groupe Air France, 02 40 13 53 00.

    Permettez à votre oiseau, cinq jours avant le vol, de s’habituer à sa cage.
    Ne lui permettez plus de boire ni de manger pendant les 4 heures précédant le départ.
    N’administrez pas de tranquillisant à votre animal de compagnie. Sa température pourrait baisser pendant le vol et il lui faudrait plus de temps pour s’habituer à son nouvel environnement.

    De plus, la procédure d’enregistrement des animaux de compagnie peut être relativement longue. Prévoyez donc trois ou quatre heures d’avance pour arriver à l’aéroport le jour du départ. N’oubliez surtout pas de vous munir du formulaire dûment rempli pour le transport de votre animal comme bagage de soute et de l’ensemble de ses papiers d’identification.

    En résumé, si vous décidez de faire voyager votre perroquet en avion, vous comprendrez vite que cela relève du parcours du combattant. Il y a un monde entre ce qui est écrit et ce que les compagnies acceptent en réalité. Après une semaine de tentatives infructueuses pour obtenir les informations nécessaires pour le transport du mien, il a finalement fallu se rendre chez Air France cargo, qui gère le frêt, puis chez Air France , qui gère les voyages en soute, chacun se renvoyant la balle. Enfin, c’est à une société de courtage que l’on m’a demandé de m’adresser, pour m’entendre dire qu’il fallait compter 650 à 850 euros pour l’acheminement, plus une caisse de transport dont la fabrication aux normes représentait quelques 250 euros de plus. Fait cocasse, la seule caisse réellement aux normes proposée dans le commerce est inconnue des services compétents, je leur ai indiqué son existence durant mes démarches et les personnes concernées en étaient très étonnées. Car il faut savoir qu’à l’heure actuelle, la plupart des caisses de transport ne sont pas normalisées pour les compagnies françaises, notamment celles destinées aux chiens à la base. Le recours à un transporteur spécialisé dans l’acheminement d’animaux vivants est donc de loin la meilleure solution, s’il vous est impossible d’aller chercher votre psittacidé en personne.

    Voyager en France en avion avec son perroquet, le parcours du combattant

    Source : angelk

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015