Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    L’origine du ronronnement chez le chat

    L'origine du ronronnement chez le chatLe chat fait souvent entendre ce drôle de son caractéristique aux félins, une sorte de vibration régulière qui semble le mettre en transes : le ronronnement.

    Il est capable de manifester ce comportement dès les premiers jours de sa vie. Les scientifiques ont voulu connaître l’origine de ce bruit étrange, mais leurs conclusions sont variées. Certains prétendent que le ronronnement trouve son origine dans la vibration de fausses cordes vocales. Il s’agit de deux replis des vraies placés derrière celles-ci. D’autres affirment qu’il résulte du flux sanguin dans la veine cave, qui renvoie le sang vers le cœur. Cette veine se situe entre le foie et le diaphragme et génèrerait des vibrations dans la trachée et le thorax.

    D’autres encore pensent que le ronronnement trouve son origine dans la région cérébrale. Selon eux, il serait le produit d’un oscillateur neuronal dont la répétition rythmique envoie aux muscles laryngés l’information de se contracter à raison de 25 à 150 vibrations par seconde. Cela aurait pour effet la soudaine séparation des cordes vocales durant l’inspiration et l’expiration, produisant les vibrations et la manifestation sonore que l’on connaît.

    Lorsque le félin attaque une proie, il lui arrive aussi de ronronner. Cela aurait des vertus hypnotiques sur sa proie pour la calmer et parvenir à la maîtriser. Mais plus intéressant encore, ce caractère propre au chat domestique a une intensité qui varie entre 25 et 150 Hertz, qui semble agir pour stimuler la croissance osseuse et dons la guérison. Il se pourrait également que cette vibration lui permette de libérer des endorphines pour calmer la douleur lorsqu’il est blessé.

    L'origine du ronronnement chez le chat

    Le ronronnement est aussi ce qui distingue les félins des animaux qui rugissent, puisque le chat, le lynx roux et la hyène sont capables du premier, au contraire des tigres et des lions, qui rugissent mais ne peuvent pas ronronner. Il semble en fait que cette différence soit le fruit d’une évolution visant un but précis, car si lions et tigres ont appris à rugir, c’est avant tout pour défendre leur leur place dans la hiérarchie dans un univers hostile, et pouvoir défendre les limites d’un vaste territoire, leur puissance vocale leur permettant de se faire entendre de loin.

    Nos chats domestiques n’ont pas à lutter pour se nourrir ou défendre leur territoire pour survivre. De ce fait, ils ont été mis à l’écart dans cette phase de l’évolution. Dans le cas contraire, nous aurions chez nous des rugissements à l’heure de la réclamation de croquettes. Ne pouvant que ronronner pour exprimer ce que d’autres rugissent, nous comprenons donc aisément pourquoi ils le font aussi bien lorsqu’ils se sentent bien, en sécurité, dans une situation agréable, que lorsqu’ils sont inquiets ou même qu’ils ont peur. Il nous appartient d’interpréter le sens de ce murmure vibrant d’émotion.

    L'origine du ronronnement chez le chat

    Sources :

    « Encyclopédie mondiale des chats », éditions De Vecchi

    http://pets.webmd.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015