Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    décembre 2013
    L M M J V S D
    « Nov   Jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  

    L’influence de la présence d’animaux sur le travail et l’intelligence des enfants

    L'influence de la présence d'animaux sur le travail et l'intelligence des enfantsDepuis des décennies, les enfants cherchent sans relâche de nouveaux arguments à opposer à leur parents, pour enfin avoir l’animal de leurs rêves. L’étude qui vient d’être publiée sur les effets des animaux de compagnie sur leur intelligence risque fort de peser très lourd dans la balance à l’avenir.

    En effet, les résultats indiquent que la présence d’un compagnon à plumes, poils ou écailles a un effet positif sur 79 % des enfants de 5 à 16 ans. Mieux encore, le fait de détenir un chinchilla semble faire se sentir plus intelligents 55 % des enfants. Les enfants semblent convaincus que la possession d’un animal les rend plus attentifs et responsables.

    animaux-possession-enfants-détention-influence-impact-travail-oiseaux-perroquets-rongeurs-chats-chiens-nac-perroquets-animal-compagnie-animogen-2« Pets at Home » a par ailleurs confirmé, dans un rapport récent, qu’avoir un animal chez soi stimulait les enfants pour faire leurs devoirs. Ceux possédant de petits rongeurs, comme les rats ou les souris, sont d’ailleurs convaincus à 92 % que cela les aide dans leur travail scolaire, contre 86 à 80 % de ceux ayant respectivement des chiens et des chats.

    La possession d’un chinchilla semble même correspondre à un record du nombre de jeunes maîtres intelligents. Ce petit animal augmente plus que tout autre le sentiment de responsabilité, favorisant largement l’épanouissement d’un comportement bienveillant et de la confiance en soi. Le fait d’avoir un chien permet aux introvertis de sortir et donc communiquer davantage. Étonnamment, lorsque les enfants sont interrogés, la moitié d’entre eux pense que leur animal les rend plus heureux. En seconde place se trouve la conviction d’être plus calme et en troisième seulement vient celle de se sentir plus intelligent.

    Lorsque l’on connaît l’ascendant que peut avoir la conviction personnelle sur les facultés de chacun, il ne fait aucun doute que la compagnie d’animaux participe à la construction de soi. Si l’on ajoute à cela le fait que la vue d’un bébé animal augmente la productivité du travail accompli, voici peut-être une recette miracle pour optimiser les chances de nos bouts de choux dans leurs débuts dans la vie.

    Quant à vous, qu’en est-il ? Avez-vous eu ou non un animal de compagnie durant votre enfance ? Quelle influence pensez-vous que cela a eu sur vos études et ce que vous êtes devenu en tant qu’homme ou femme aujourd’hui ?

    L'influence de la présence d'animaux sur le travail et l'intelligence des enfants

    Source : http://www.dailymail.co.uk/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015