Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)
novembre 2013
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Les organes sensoriels des serpents

Les organes sensoriels des serpentsLes serpents possèdent des organes sensoriels uniques. Au lieu de faire confiance à leur vue et leur ouïe, ils se reposent sur leurs sens olfactif et tactile.

Leurs yeux sont dépourvus de paupières mobiles. A la place, ils sont recouverts de bouchons transparents appelés  » brille  » , qui protègent la surface oculaire. C’est pourquoi le mouvement de leurs yeux est très limité.

De plus, pour entendre, ils n’ont pas d’oreille externe, ou même de tympan. C’est un petit osselet appelé  » columelle  » qui remplit cet office, en réagissant aux vibrations sonores conduites par le sol. Lorsque les vibrations sonores leur arrivent par voie aérienne, ils ne perçoivent que les très basses fréquences.

Les organes sensoriels des serpentsIls possèdent des narines et des cavités nasales, comme les mammifères, mais ils ne les utilisent pas pour sentir les odeurs. C’est un organe dit  » de Jacobson  » , qui semble convertir pour eux les goûts en odeurs. Odorat et goût sont donc étroitement liés pour eux.

En sortant leur langue de leur bouche, ils capturent des particules d’air, puis les pressent dans leur bouche, contre leur palais, pour recueillir et analyser les différentes informations qu’elles leur apportent sur leur environnement. Grâce à lui, ils peuvent repérer plus facilement leurs proies et leurs prédateurs, ainsi qu’un un partenaire avec lequel s’accoupler. L’organe de Jacobson est essentiel dans leur survie.

Ils sont également dotés de ce que certains nomment un sixième sens. Il s’agit d’un organe spécial, particulièrement sensible à la chaleur. Il ourle la bouche de certains boas et pythons et se trouve aussi entre les yeux et la bouche des vipères et crotales. Ce sont des fosses spéciales, capables de détecter les ondes infrarouges et le moindre changement de température. Ils peuvent ainsi localiser les animaux proches uniquement grâce à leur température corporelle. Ils sont en mesure de détecter une variation de l’ordre de 2/1000 de degré.

Ils peuvent donc chasser avec une grande précision, y compris dans le noir complet. Une fosse est pourvue de deux chambres, une pour enregistrer la température du serpent, l’autre pour détecter celle venant de l’extérieur et établir une comparaison grâce à laquelle il peut identifier la créature en approche.

Les organes sensoriels des serpents
Sources :
http://animal.discovery.com/
http://www.petplace.com/

3 réponses à Les organes sensoriels des serpents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015