Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    novembre 2013
    L M M J V S D
    « Oct   Déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  

    L’Alaskan malamute, la puissance alliée au caractère

    L'Alaskan malamute, la puissance alliée au caractèreIndispensable pendant des siècles aux esquimaux d’Alaska, l’Alaskan malamute est la plus ancienne race de l’Arctique. Il doit son nom à la tribu esquimaude  » Malhemute  » dont il est originaire. A en croire la légende, il descendrait directement du loup.

    Sa première utilisation fût la chasse aux caribous et la garde de campements. Il a failli disparaître à la fin du XIX ème siècle, mais les cynophiles américains sont parvenus à sauver la race, faisant le maximum pour le faire reconnaître par l’American Kennels Club en 1935. Son élevage a débuté en France en 1975. Le nombre de ces chiens y est encore assez insignifiant à l’heure actuelle.

    L’Alaskan malamute est un chien à la stature massive et robuste. Sa poitrine est profonde. La femelle mesure 58 cm pour 34 kilos, le mâle 65 cm pour 38 kilos.

    L'Alaskan malamute, la puissance alliée au caractèreSon corps est légèrement plus long que haut, ce qui déplace son centre de gravité vers l’arrière, lui conférant une grande puissance. Il est endurant, moins rapide et fougueux que le Husky, mais demeure le plus puissant des chiens de traîneau, ce qui lui vaut le surnom de « locomotive des neiges ».

    Une large palette de nuances de pelages est admise par le standard. Elle va du gris au noir ombré, en passant par le beige, le rouge, le marron ou le doré. Le ventre est toujours blanc et la découpe des couleurs relativement semblable. Son poil mi-long est dru, épais et rêche, avec un sous poil dense et doux. Il est donc davantage taillé pour le froid que pour la chaleur ou l’humidité.

    Il reste d’un calme olympien tout en étant indépendant, et redoute avant tout la solitude et a besoin d’une grande activité. Si à l’époque on l’utilisait pour garder les campements on s’est vite aperçu qu’il faisait un bien mauvais gardien, car il n’est pas aboyeur et son agressivité naturelle est quasiment inexistante.

    L'Alaskan malamute, la puissance alliée au caractère

    Il peut avoir tendance à creuser ou hurler s’il est laissé seul trop souvent. Sociable avec les humains, il se montre dominant envers ses congénères, car il possède un fort instinct de meute. Il est préférable de ne pas le mettre en présence de petits animaux, y compris dans sa propre maison.

    Il peut vivre en ville, mais a besoin constamment d’effectuer de grandes promenades et mettre sa puissance en action pour être bien dans sa tête. Il est donc indispensable de le faire travailler par des tractions de kart, traîneau ou charges de plus en plus lourdes.

    Il apprend vite, mais s’ennuie facilement ou n’a pas toujours envie de faire ce que son maître lui demande. Son éducation doit être encadrée dès son plus jeune âge, afin de garder le contrôle face à sa musculature impressionnante.

    L’avis de Boubou : ce chien n’est pas fait pour tout le monde. Il a besoin d’un maître ayant du temps à lui consacrer, mais aussi l’âme sportive, sous peine de le voir devenir dépressif et destructeur. Il lui faut de l’espace, mais aussi un maître ferme et possédant avant tout la patience d’un ange, afin de pouvoir profiter de son merveilleux potentiel. Il faut également lui imposer un maximum de contraintes, afin de rester au sommet de la hiérarchie et ne pas être dépassé. Ce chien de meute a besoin d’au moins un congénère pour être bien dans sa tête, sans quoi il risque de vouloir s’imposer face à son maître.

    L'Alaskan malamute, la puissance alliée au caractère

    Sources :
     » Encyclopédie du chien  » , Royal Canin

    http://puppydogweb.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015