Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    septembre 2013
    L M M J V S D
    « Août   Oct »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  

    Aquariophilie marine : la reproduction des hippocampes (2 ème partie, déroulement de l’accouplement, gestation et mise bas)

    Aquariophilie marine : la reproduction des hippocampes (2 ème partie, le déroulement de la reproduction)Les hippocampes sont pour la plupart monogames, s’unissant à leur partenaire pour la vie. Leurs rituels amoureux sont très codifiés.

    C’est en général le mâle qui initie la parade amoureuse. Il bombe son ventre, allant parfois jusqu’à lui donner des proportions impressionnantes pour sa taille, puis s’anime autour de la femelle qu’il convoite, afin de l’invite à prendre part à sa danse.

    Si celle-ci est séduite, elle le rejoint alors, et le couple danse en duo. Les préliminaires débutent par des caresses, museau contre museau, puis les corps se rapprochent et tournoient. Il n’est pas rare que ce faisant, ils enroulent leur queue sur celle de l’autre.

    Aquariophilie marine : la reproduction des hippocampes (2 ème partie, le déroulement de la reproduction)Puis la femelle recourbe sa queue en une petite boucle, et les partenaires rapprochent leur cou. Ils nagent vers la surface, le mâle ouvre sa poche, et le transfert peut commencer. En effet, ce n’est qu’alors que la femelle y dépose ses œufs, par le biais de son oviducte.

    Le mâle les féconde ensuite directement, et l’incubation commence, dans sa poche ventrale, ce qui est une particularité de cette espèce. Il va ensuite enrouler sa queue sur un élément du récif, tel que le corail, et attendre patiemment que la vie voie le jour en lui. La durée de la gestation dépend de la température de l’eau. Il faut compter 30 jours, si elle est de 18 °C, moins si elle est supérieure.

    Plus le jour de la délivrance est proche, moins le mâle est sociable. Sa poche prend quant à elle progressivement une coloration plus sombre au fur et à mesure de son grossissement. La mise bas se déroule en général aux premières heures de l’aube. Le père commence alors à présenter des contractions. La naissance des petits s’affiche comme un ballet savamment orchestré. Ce sont tout d’abord deux petits qui naissent, puis une multitude leur succède, formant une nuée d’hippocampes miniatures.

    Ils sont aussitôt capables de nager. Si le transfert des œufs par la femelle a été opéré correctement, sans pertes majeures, et que le mâle est d’un gabarit acceptable, ce sont environ 250 juvéniles qui voient le jour. Mais ce nombre peut aller jusqu’à 1000. Les plus petits mâles ne parviennent quant à eux à produire que 10 à 40 petits. Cet « accouchement » masculin peut requérir entre quelques minutes et quelques heures.

    Dès lors, l’alimentation des juvéniles va revêtir une importance capitale.

    Aquariophilie marine : la reproduction des hippocampes (2 ème partie, le déroulement de la reproduction)

    Sources :

    http://www.seahorse-australia.com.au/

    Dive Into The World Of Seahorses, Pipefish & Seadragons

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015