Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)
septembre 2013
L M M J V S D
« Août   Oct »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Comportement et santé : les origines neurologiques du picage des perroquets à l’étude

picage-santé-plumes-arrachage-perroquets-oiseaux-psittacidés-causes-neurologiques-neuronales-animal-animaux-compagnie-animogen-2Tous les propriétaires de perroquets ont entendu au moins une fois parler du vieux démon appelé picage. Ce trouble du comportement conduit un psittacidé à s’arracher les plumes et parfois même se déchirer la peau.

Depuis de nombreuses années, experts en comportement et vétérinaires aviaires s’évertuent à en identifier les causes. Ils tentent parallèlement d’en traiter les effets, ce mal pouvant être assimilé à la trichotillomanie dont souffrent certains humains. Jusqu’à présent, les seules informations détenues en la matière reposaient sur l’avis de ces spécialistes travaillant sur le terrain auprès de nos oiseaux. Aucune véritable étude scientifique n’a pourtant été entreprise sur le sujet avant les années 2000. Or il semblerait que des recherches comparatives entre les manifestations de ces comportements déviants chez l’homme et chez l’animal aient une chance d’apporter des solutions aux deux parties.

picage-santé-plumes-arrachage-perroquets-oiseaux-psittacidés-causes-neurologiques-neuronales-animal-animaux-compagnie-animogen-2Le picage chez les perroquets ressemble également à celui observé chez d’autres espèces d’oiseaux, comme les volailles. Chez ces dernières, le problème a en revanche été étudié, car de gros intérêts économiques entraient en jeu dans le cadre de l’élevage. Chez ces animaux, il a été prouvé que des facteurs environnementaux intervenaient, d’une part mais aussi des vecteurs socio-neurologiques et génétiques. Cela a donné lieu à l’émergence de différentes théories concernant les  » systèmes de motivation  » pouvant affecter le comportement, le foraging étant le plus généralement admis.

Les dommages infligés au plumage chez le perroquet pourraient ainsi être causés par les mêmes motivations et mécanismes sous-jacents, mais également être considérés comme un trouble du toilettage. N’oublions pas que le lissage des plumes vise à l’origine le soin de l’apparence, la séduction du partenaire, le maintien de la thermorégulation et des fonctions de vol pour se déplacer, se nourrir et fuir les prédateurs. Mais lorsque l’oiseau est placé en situation de stress, le lissage des plumes peut devenir un comportement déviant et qui se manifeste de façon excessive lorsque ce stress devient chronique.

Comportement et santé : les origines neurologiques du picage des perroquets à l'étudeL’hormone corticotrope, les opiacés, les systèmes dopaminergiques et sérotoninergiques semblent jouer sur l’apparition, le développement et le maintien de ce comportement. Mais le plus intéressant dans les recherches effectuées par les scientifiques, semble être la découverte faite sur le plan neuronal. En effet, chez certains sujets, le picage pourrait être la conséquence d’un dysfonctionnement du cerveau primaire. Les neurotransmetteurs affecteraient ainsi l’exécution de certains comportements normaux.

Les chercheurs ne savent pas encore comment cela fonctionne exactement ou quelles sont les zones du cerveau impliquées dans ce processus. Il reste également à comprendre pourquoi, même après l’administration de psychotropes, ce trouble du comportement persiste chez les sujets atteints sous cette forme. Pour tâcher d’y parvenir, la première étape va consister à opérer une classification des différents types de comportements répétitifs anormaux en tenant compte de leur degré d’intensité, afin d’y situer le picage. De grands espoirs reposent sur l’issue de ces travaux.

picage-santé-plumes-arrachage-perroquets-oiseaux-psittacidés-causes-neurologiques-neuronales-animal-animaux-compagnie-animogen-2

Source : http://www.sciencedirect.com/

7 réponses à Comportement et santé : les origines neurologiques du picage des perroquets à l’étude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015