Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Santé : l’importance du calcium chez nos perroquets, besoins, carences et excès

    Santé : l'importance du calcium chez nos perroquets, besoins, carences et excèsNos oiseaux absorbent du calcium lorsqu’ils se nourrissent, consomment des blocs minéraux ou des os de seiche. Un apport complémentaire peut aussi être fait. Mais excès et carences peuvent avoir un effet désastreux sur leur santé.

    Le calcium intervient notamment dans la formation de la coquilles des oeufs, mais aussi celle des plumes, du bec et des ongles. Il joue un rôle primordial dans la santé de nos compagnons à plumes. De nombreux esprits bien pensants véhiculent l’idée que les gris du Gabon et les gris du Timneh ont des besoins plus importants en calcium que les autres perroquets. Or cela est totalement erroné.

    En effet, ces psittacidés ont des besoins en calcium, certes, mais ils sont du même ordre que ceux de leurs congénères. Il s’agit donc d’un mythe qui a la vie dure. Le calcium intervient dans la coagulation sanguine, la transmission des impulsions nerveuses, la calcification des coquilles d’œuf, la formation de la kératine, mais remplit aussi de nombreuses autres fonctions. La paralysie des pattes est associée à des carences en calcium. Les chutes soudaines et pertes de connaissance de même. Mais cela ne fait qu’indiquer un stade avancé de carence en ce qui concerne les gris d’Afrique.

    Santé : l'importance du calcium chez nos perroquets, besoins, carences et excèsLe picage n’est pas directement lié au manque de calcium, mais les besoins sont alors plus importants, tout comme dans le cadre de la mue. De toutes les espèces de psittacidés, les gris sont les plus sensibles à ce manque de calcium dans le sang. Il faut donc se montrer particulièrement vigilant avec eux. Certains récits rapportent également des cas de picage chez des sujets déficients en calcium, mais cela demeure anecdotique et n’est donc pas à considérer comme une règle pouvant s’appliquer à la majorité des oiseaux. Le calcium est important pour la santé de nos perroquets, certes, mais un excès est aussi dangereux qu’une carence, aussi ne faut-il pas que son apport soit trop important dans l’alimentation.

    En cas de doute ou si vous avez besoin d’être rassuré, il est par ailleurs possible de profiter de la visite annuelle chez votre vétérinaire aviaire pour effectuer un test sanguin. Vous pourrez ainsi réagir s’il le faut. Mais cela n’est pas nécessaire lorsque l’oiseau se comporte normalement et ne présente aucun trouble ou symptôme visible susceptible d’y être lié. D’autre part, les jeunes psittacidés présentent en général une plus forte concentration de calcium dans l’organisme que les plus âgés.

    Enfin, la sensibilité des différentes espèces de perroquets n’est pas la même face une surdose. Le sexe intervient tout autant. Il ne faut donc pas ajouter de calcium à l’alimentation lorsque ce n’est pas absolument nécessaire, à savoir lors des mues, suite à un picage prononcé, ou en période de reproduction, car une supplémentation accessoire peut mettre en danger les jours de nos oiseaux.

    Santé : l'importance du calcium chez nos perroquets, besoins, carences et excès

    Source : http://www.birdsnways.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015