Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Payeng, une vie au service de la protection des espèces en danger en Inde

Payeng, une vie au service de la protection des espèces en danger en IndeIl est des hommes en ce bas monde qui n’hésitent pas à donner de leur temps pour venir en aide aux animaux menacés. Conte des temps modernes, le prodige accompli par celui qui suit en témoigne.

Il était une fois, il y a trente ans, sur l’île de Majuli, en Inde, un homme nommé Jadav Payeng. Celui-ci y coulait des jours heureux avec sa faille, jusqu’au jour où des centaines de serpents échouèrent mots sur la rive. La chaleur les avait tués. Sensible à leur sort, il alerta le ministère des forêts, qui lui suggéra de planter des bambous pour leur venir en aide.

Jadav n’avait alors que seize ans, mais cela ne l’empêcha pas de relever le défi. C’est ainsi que jour après jour, il commença par planter sur cette plage de sable des bambous, puis au fil des ans, des arbres. Durant trente ans, ce havre de paix est demeuré à l’abri des regards indiscrets, tigres du Bengale, rhinocéros et autres animaux sauvages menacés venant y trouver asile.

Payeng, une vie au service de la protection des espèces en danger en IndeCe n’est qu’en 2008, suite à la traversée du village voisin par un troupeau d’éléphants qui détruisit tout sur son passage, la maison de leur bienfaiteur comprise, que cet Eden fut connu des autorités, ce qui permet aujourd’hui d’admirer l’ampleur de la tâche entreprise depuis 1978. Mais en dépit du travail incroyable accompli par cet homme, aucune reconnaissance n’est venue jusqu’à lui, que ce soit de l’Inde ou du reste du monde.

Son oeuvre a cependant un impact non négligeable sur la survie des espèces en danger, qui ont, grâce à cet oasis surgissant du sable au fil des ans, trouvé en cet homme un allié de taille. Cette initiative mériterait d’être encouragée et suivie. Lorsque nous considérons les quelques 7 149 222 484 de personnes vivant sur notre belle planète, le rêve est permis d’imaginer l’influence écologique que pourrait avoir chacun d’eux, en plantant ne serait-ce qu’un seul arbre chaque année.

Payeng, une vie au service de la protection des espèces en danger en Inde

Remerciements : merci à baguera de nous avoir fait part de cette histoire.

Sources :

http://www.consoglobe.com/

http://articles.timesofindia.indiatimes.com/

http://www.takepart.com/

2 réponses à Payeng, une vie au service de la protection des espèces en danger en Inde

  • baguera dit :

    c’est amusant j’ai posté hier sur le forum un article sur ce monsieur 🙂
    ……………..
    je n’avais pas vu que c’était suite à ce message que tu avais posté cet article 🙂

  • angelk dit :

    Hé oui, cette histoire méritait de s’y attarder, c’est fabuleux ce que la volonté peut accomplir. Cela fait pousser non pas des montagnes, mais des forêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015