Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le varan à queue épineuse, ou Varanus acanthurus

    Le varan à queue épineuse, ou Varanus acanthurusLe varan à queue épineuse, ou Varanus acanthurus, est originaire d’Australie. Il fait partie des trois espèces d’acanthurus, avec Varanus acanthurus brochyuras, Varanus acanthurus insulanicus. Une radiographie permet généralement de distinguer les sexes, les différences visuelles étant souvent imperceptibles. Le mâle a généralement le corps légèrement plus petit et la tête plus large que chez sa partenaire. Son corps brun rougeâtre à jaune est paré d’ocelles de couleur crème. Son ventre est beige.

    A l’état sauvage, il vit dans les zones arides d’Australie de l’Ouest, des territoires du Nord et de certaines parties du Queensland. Son aspect fait penser à celui d’un petit dragon, avec une longue  queue pourvue d’épines qu’il utilise comme un fouet pour se défendre.

    Le varan à queue épineuse, ou Varanus acanthurusIl mesure entre 40 et 65 cm et peut vivre jusqu’à dix ou quinze ans avec des soins appropriés. Son terrarium doit mesurer au moins 150X50X50 cm pour accueillir un couple, et être équipé d’un chauffage ainsi que d’un éclairage UVB (à renouveler tous les six mois).  Le substrat doit former une couche de 8 à 12 cm, en retirant les crottes lorsqu’elles sont produites et en renouvelant la couche supérieure de façon hebdomadaire.

    La température doit être de 27 à 30 °C le jour, avec un point chaud avoisinant les 35 °C. La nuit, celle-ci sera abaissée entre 22 et 25 °C. Deux sujets mâles peuvent éventuellement être maintenus ensemble si l’espace le permet. A défaut, un rapport de dominance va s’instaurer, donnant lieu à des combats et une source de stress importante nécessitant de les séparer. Il est diurne et possède des griffes lui permettant de monter dans les arbres. Il faut prévoir une branche épaisse pour qu’il puisse se livrer à cette activité.

    La maturité sexuelle intervient vers l’âge de deux ans. La femelle pond environ 6 à 10 oeufs, dont l’incubation exige un délai de 85 à 160 jours à 30 °C.

    Le varan à queue épineuse, ou Varanus acanthurusLes juvéniles ont un grand appétit, qu’il est important de satisfaire, en les nourrissant jusqu’à ce qu’ils soient complètement rassasiés et ne montrent plus d’intérêt pour les proies proposées. Leur croissance rapide explique ce besoin important. Seul un varan adulte devrait idéalement être autorisé à consommer de la viande, mais avec modération, pour éviter le surpoids, d’autant plus que cette espèce est essentiellement insectivore.

    Avec l’âge, les besoins alimentaires se stabilisent généralement à la baisse, même si certains animaux persistent à se montrer très gourmands. Il n’est donc pas nécessaire de le nourrir de façon quotidienne. Un jour sur deux devrait suffire. Sauterelles, crickets ou blattes constituent pour lui un repas de choix, en prenant soin de préalablement les saupoudrer de calcium.

    Il nécessite également une bonne hydratation. Un bain hebdomadaire dans l’eau tiède y pourvoit, dans une profondeur ne dépassant pas son épaule, afin que sa tête demeure hors de l’eau. Un récipient lui permettant d’env bénéficier est donc indispensable dans son lieu de vie. Pour les juvéniles en revanche, il faut procéder différemment, en faisant le « trempage » sur des serviettes en papier humides.

    Le varan à queue épineuse, ou Varanus acanthurusCe reptile nain requiert des soins limités en captivité, ce qui en fait un compagnon idéal pour un novice. Son prix d’achat le rend cependant moins accessible pour  une première acquisition. Négligez les tarifs trop attractifs, souvent synonymes  d’une gestion à venir de problèmes de santé.

    Mieux vaut faire appel à un éleveur réputé, même si vous ne souhaitez pas vous lancer dans la reproduction, pour ne pas devoir alourdir la note par des frais vétérinaires. Pensez à mettre en place votre terrarium avant d’acquérir votre nouveau compagnon, pour ne pas vous trouver au dépourvu et lui faire prendre des risques inutiles.

    Le varan à queue épineuse est classé en annexe II de la CITES. Aucune autorisation n’est nécessaire pour le détenir en captivité. En dépit de sa facilité de maintien et de sa docilité vis à vis de son détenteur, il n’en reste pas moins fidèle à son espèce, ce qui signifie qu’il peut malencontreusement griffer ou mordre.

    Le varan à queue épineuse, ou Varanus acanthurus

    Sources :

    http://www.repticzone.com/

    http://bestpetlizard.com/

    http://www.herpcenter.com/

    http://www.beardeddragon.org/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015