Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Le Lhassa Apso, chien gardien des temples et palais du Tibet

Le Lhassa Apso, chien gardien des temples et palais du TibetLe Lhassa Apso est originaire du Tibet. Il y est né il y a plus de 1000 ans et a évolué dans la rigueur du climat himalayen.

Nommé d’après la ville sainte de « Lhassa », ce chien était le gardien des palais et des temples. Dans les années 1930, un Lhassa a été offert par le Dalaï Lama à un américain, naturaliste et voyageur, C. Suydam Cutting.

La race a été reconnue par l’AKC (American Kennel Club) en 1935, en tant que « terrier de Lhassa », puis rebaptisée « Lhassa Apso » en 1944. En 1959, elle a été déplacée des Terriers au groupe des chiens non-sportifs.

Le Lhassa Apso, chien gardien des temples et palais du TibetLe Lhassa Apso est de petite taille, dont le corps est plus long que grand. Plus grand que le Shih-tzu, il mesure 25 à 28 cm de hauteur et pèse entre 6 et 7 kilos. La truffe du mâle est beaucoup plus large que celle de la femelle. Il a les yeux légèrement enfoncés, un museau court, légèrement écrasé, et des oreilles qui pendent. Le bout de ses pattes robustes est arrondi.

C’est un chien aux poils long. Sa robe peut revêtir des coloris variés, mais les plus répandus sont le noir, le blanc, le gris, le crème ou une combinaison de ces couleurs. La couleur du pelage du chiot n’est pas définitive et peut changer en grandissant.

Le poil doit être souvent brossé, voire coupé, pour être plus facile à entretenir. Mais il ne faut pas tomber dans l’excès en le rasant, car son poil est indispensable pour lui permettre de réguler sa température corporelle, été comme hiver.

Le Lhassa Apso, chien gardien des temples et palais du TibetC’est un animal énergique, intelligent et vif, ce qui fait de lui un bon animal de compagnie. Il est affectueux avec son maître et peut être très obéissant. Il a un sens aigu de l’audition et fait un bon animal de garde, se considérant comme le protecteur de la maisonnée. Des liens très forts se développent généralement entre son maître et lui. Cependant, il est très autoritaire et a tendance à vouloir devenir  » le chef de meute » . Il se méfie des étrangers. Cette race est assez active, mais peut se contenter d’une vie en appartement si des sorties quotidiennes sont prévues.

Normalement, il ne tombe pas facilement malade, mais il existe de nombreuses affections spécifiques à cette race comme la dysplasie de la hanche, la luxation de la rotule, les problèmes rénaux, les problèmes oculaires tels que la kératoconjonctivite sèche et les ulcères hémorragiques. Il a donc a beaucoup de chances de développer au moins l’une de ces maladies en vieillissant.

L’avis de Boubou : ce petit chien a un fort caractère. Il a besoin d’un maître qui se montre naturellement dominant et lui fixe des règles dès son plus jeune âge. Peu tolérant avec les enfants en bas âge, il nécessite des promenades en ville pour diminuer sa crainte naturelle. Son éducation doit commencer dès son arrivée et il faut s’armer de patience pour ce petit compagnon au caractère bien trempé.

Le Lhassa Apso, chien gardien des temples et palais du Tibet

Sources :
http://dogs.about.com/
http://www.dogbreedinfo.com/
http://www.dogster.com/

6 réponses à Le Lhassa Apso, chien gardien des temples et palais du Tibet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015