Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    La grossesse chez le rat : la reconnaître et s’y préparer

    La grossesse chez le rat : la reconnaître et s'y préparerÉlever des rats est une aventure passionnante, pouvoir les accompagner depuis la conception jusqu’au sevrage l’est encore plus. Il est fréquent d’acheter involontairement une femelle pleine dans le commerce, car les deux sexes sont le plus souvent maintenus dans une même cage en attendant d’être vendus.

    Dans ce cas, on parle en général  » d’oeuf Kinder « , car les naissances ne sont pas souhaitées par le maître, qui se trouve un peu pris au dépourvu. Dans le cas de figure idéal, le maître décide d’accoupler deux de ses rats, et alors le bonheur est à la clé. Quoi qu’il en soit, il est important de savoir reconnaître les signes de grossesse et accompagner la mère, en lui donnant les moyens d’arriver à terme dans les meilleures conditions.

    La grossesse chez le rat : la reconnaître et s'y préparerQuels sont les signes annonciateurs de grossesse ?

    • La demoiselle rat est moins joueuse qu’à l’accoutumée, voire quelque peu agressive ou ronchon.
    • Au bout de deux semaines, le ventre commence à être rebondi. Les mamelles gonflent et se gorgent de lait.
    • Quelques jours avant la mise bas, la femelle met en place le nid, plus étendu que d’habitude
    • Comment s’organiser ?
    • La grossesse dure entre 21 et 23 jours chez le rat. Au cours de la dernière semaine, les petits sont visibles à travers la peau lorsqu’ils bougent.
    • Durant la gestation et après, un apport nutritionnel plus important que la normale est essentiel. Changez la litière aussi souvent que possible avant le terme, car vous ne pourrez toucher à la cage durant les premiers jours.

    La femelle a besoin de papier absorbant pour fabriquer son nid. Ce n’est certes pas un matériau qu’elle aurait trouvé dans la nature, mais il cumule de nombreux avantages :

    La grossesse chez le rat : la reconnaître et s'y préparer

    • il éponge les déchets humides, ce qui assainit le nid
    • sa couleur est un indicateur de propreté imparable
    • il peut être remplacé progressivement lorsqu’il est sale, sans déranger les petits
    • il permet de déceler les problèmes éventuels de saignements, diarrhées, etc
    • il maintient les petits au chaud et n’est pas agressif pour leur peau.

    Si un ou plusieurs mâles partagent sa cage, retirez-les avant la naissance des petits. Cette précaution vise moins leur sécurité que le risque de voir la maman être fécondée à nouveau au cours des heures qui suivent la délivrance.

    Si plusieurs femelles sont enceintes, il ne faut pas non plus les laisser ensemble, car elles risquent de se voler les petits. De même, l’introduction d’un petit nouveau dans la cage est à proscrire au cours de cette période, car la mère l’attaquerait sans hésiter.

    Notez précieusement les coordonnées d’un vétérinaire spécialisé dans les NAC, au cas où des complications surviendraient.

    La grossesse chez le rat : la reconnaître et s'y préparer

    Source : angelk

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015