Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le changement de nom d’un perroquet, choix et conséquences

    Faut-il changer le nom d'un perroquet que l'on adopte ? Lorsque l’on adopte un perroquet dit de  » seconde main  » autrement dit ayant déjà vécu auprès d’une ou plusieurs familles, il a déjà non seulement une histoire qui lui appartient, mais aussi un nom. Que celui-ci ne vous convienne pas ou qu’il soit réducteur, voire humiliant pour le psittacidé, la question de le conserver ou non peut se poser. Mais la priorité est de savoir quelle incidence un tel changement pourrait avoir sur lui.

    Cet animal réputé pour son intelligence, est capable d’associer les mots que forment les sons à des objets ou des situations données. Le langage humain a donc un sens pour lui, ce qui lui permet de l’utiliser à bon escient, au moment opportun. De ce fait, lorsqu’un oiseau reçoit un nom, il développe un lien très étroit avec celui-ci. C’est la raison pour laquelle il peut aller jusqu’à persister à le répéter des années après l’arrivée dans sa nouvelle famille.

    Mais suivant les événements vécus auparavant, l’énoncé de ce nom peut engendrer un stress intense lorsqu’il l’entend, le renvoyant à de mauvaises expériences ou des traumatismes passés. C’est le cas notamment lorsque l’ancien maître l’a utilisé régulièrement dans le cadre de brimades.

    Dès lors, un oiseau ayant été correctement traité, dans un environnement stable, peut retirer un bénéfice important du fait de conserver son nom initial. Le changement d’environnement sera plus facile à vivre pour lui, le renvoyant à l’image de son équilibre psychologique et de son bonheur passés. Dans ce cas, il est néanmoins possible de le modifier, si la consonance est la même à l’oreille, si  » Pépère  » devient  » Pepper  » par exemple.

    Au fil du temps, le psittacidé peut aller jusqu’à assimiler la prononciation du nouveau mot et comprendre qu’il désigne sa personne. Cependant, il faut prendre en compte le temps d’adaptation nécessaire à l’animal. Là où Pépère répondait au rappel sans problème, Pepper, lui, en est provisoirement incapable, ne comprenant pas que c’est à lui que s’adresse le message, sans compter les digressions dans le langage utilisé.

    Chez un sujet se plaisant en compagnie de ses nouveaux maîtres, le changement de nom peut même être bénéfique dans l’apprentissage. Le surcroît d’attention qui lui est porté lorsqu’il réagit favorablement en l’entendant est susceptible le motiver, un peu à la manière d’un nouveau jeu interactif. Cela s’apparente alors à un renforçateur positif intervenant dans l’éducation.

    Le nom donné à un perroquet est donc un choix lourd de conséquences, qu’il ne faut pas faire à la légère, pour ne pas le perturber lors de son arrivée dans sa nouvelle famille.

    Faut-il changer le nom d'un perroquet que l'on adopte ?

    Source : angelk

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015