Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Santé : la salmonellose (salmonelle) chez les perroquets (causes, symptômes, traitement)

    Santé : la salmonellose (salmonelle) chez les perroquets (causes, symptômes, traitement)La salmonelle est une bactérie véhiculée par des animaux sauvages, qu’ils s’agisse d’oiseaux, de reptiles, de mouches ou même de rongeurs. Les animaux importés en sont aussi d’excellents vecteurs. Elle cause la salmonellose, qui peut toucher nos perroquets mais également nous affecter. Plus le psittacidé est faible, plus il a de chances de contracter la maladie. 

    La transmission se fait par l’air, par le biais de la poussière, d’autant plus que celle-ci renferme la bactérie en sommeil à l’état sec. Elle se fait aussi par les plumes, fientes, sécrétions oculaires et nasales. La contamination proprement dite dépend ensuite de la sensibilité et de la proportion de bactéries inhalées ou ingérées. Les femelles peuvent aussi transmettre la salmonelle à leurs petits directement dans l’oeuf ou en les nourrissant avec le contenu de leur jabot. De même, la nourriture et l’eau contaminées peuvent la véhiculer. Les élevages et animaleries sont souvent plus touchés que les installations des particuliers, car le surpeuplement, l’air vicié, les nids et les couveuses sont des espaces à haut risque.

    Les symptômes observables n’ont pour la plupart rien de très caractéristique. Seul leur cumul peut commencer à donner une piste quant à la nature de la pathologie. L’oiseau est apathique. Il manque d’appétit, ce qui peut aller jusqu’à l’anorexie. Chez les sujets les plus sérieusement atteints, les effets peuvent inclure de l’arthrite, les vomissements, une soif excessive, une conjonctivite, voire des lésions du foie, de la rate, des intestins et du coeur. Il arrive même que le psittacidé présente des signes cliniques uniques. Les loris, les gris du Gabon et gris du Timneh sont particulièrement sensibles. Ils peuvent afficher des symptômes tels que l’écoulement de sécrétions au niveau des cires (narines), la soif excessive décrite plus haut et une dermatite. Les fientes prennent une couleur vert-jaunâtre quant à elle très significative.

    Le traitement commence par l’identification de la souche de salmonelle en cause. La prescription est alors basée sur l’administration des antibiotiques appropriés. Les analyses sont faites à partir du prélèvement d’échantillons de fientes et le cas échéant, des sécrétions nasales ou oculaires, le tout effectué par votre vétérinaire aviaire. Le temps d’incubation est de 6 à 72 heures, et avec des soins adéquats, la guérison demande en général de l’ordre de deux à quatre jours, avec des antibiotiques plus agressifs durant les trois à cinq premiers jours.

    La prévention passe par un soin particulier de l’hygiène de la cage et des installations destinées à nos animaux, qu’il s’agisse de nos perroquets ou de ceux vivant en contact direct ou non avec eux. Il est toutefois à noter que les souches de salmonelle qui affectent nos psittacidés n’ont aucun effet sur un homme adulte en bonne santé. Il s’agit néanmoins d’une zoonose, ce qui signifie en l’occurrence que ce n’est pas le cas pour les bébés, personnes âgées ou autres personnes dont le système immunitaire est fragile. Les humains contaminés peuvent à leur tour transmettre la salmonelle à leur perroquet.

    La salmonellose n’est pas une maladie à prendre à la légère lorsqu’elle se déclare, car même lorsque nos perroquets en réchappent, ils en restent porteurs à vie.

    Santé : la salmonellose (salmonelle) chez les perroquets (causes, symptômes, traitement)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015