Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le réflexe de redressement du chat pendant la chute

    Le réflexe de redressement du chat pendant la chuteLa croyance populaire veut que le chat retombe toujours sur ses pattes. En réalité, il n’est pas rare que des blessures sérieuses surviennent, suite à une chute par la fenêtre ou le balcon d’un appartement. Il ne craint pas l’altitude et, souvent, bondit vers un papillon ou un oiseau instinctivement, se mettant involontairement en danger.

    Le chat a des muscles particulièrement souples et une colonne vertébrale flexible. Cela lui permet de s’enrouler littéralement sur lui-même, ou de se retourner à 180 degrés en plein saut. Lorsqu’il saute, il a une détente étonnante, grâce à ses membres postérieurs. Son dos se bombe alors, formant un arc. Des muscles fins lui permettent de faire pivoter le bout de ses pattes et de saisir ses proies pour les ramener jusqu’à lui. S’il tombe d’une hauteur raisonnable, il est capable d’atterrir sur ses pieds, grâce à une coordination et un sens de l’équilibre hors du commun.

    Le réflexe de redressement du chat pendant la chuteLors des sauts verticaux, il estime la distance qui le sépare de son objectif, puis arrive à doser la puissance nécessaire pour l’atteindre. Ce mouvement est différent des sauts qu’ils font soudainement lorsqu’ils chassent ou sont chassés. Il diffère aussi des sauts et soubresauts effectués en l’air.

    Les muscles extenseurs des quatre pattes peuvent entrer en jeu simultanément, les quatre pattes se soulevant à la fois du sol, comme si l’animal était monté sur des ressorts.

    Pendant la chute, l’animal tourne la tête, jusqu’à localiser le haut et le bas et pouvoir se retourner. Il ramène ses pattes vers sa tête prêt à la protéger d’un choc éventuel. Il contorsionne le haut de sa colonne vertébrale, de façon à la placer dans l’alignement de sa tête. Il plie alors ses pattes postérieures, afin de se préparer à toucher le sol des quatre pattes.

    Au moment de l’atterrissage, il tord l’arrière de son corps pour rattraper l’avant. Mais le fait qu’un félin retombe sur ses pattes dépend non seulement de la distance sur laquelle a lieu la chute, mais aussi de la surface sur laquelle il se pose à l’arrivée.

    Le réflexe de redressement corporel du chat lorsqu’il est en l’air est dû à sa capacité  » vestibulaire « . L’organe qui porte ce nom est logé au fond de l’oreille interne. Il se compose de chambres minuscules et de canaux bordés de millions de poils sensibles, remplis de liquide et de petits cristaux flottants.

    Lorsque le félin se déplace, les fluides font de même, donnant des informations sur la position du corps. On peut comparer cela à l’instrument de navigation aérienne appelé « horizon artificiel », qui indique au pilote la position des ailes par rapport à la ligne d’horizon.

    Au moment de la chute, cet appareil vestibulaire se met en route, permettant au chat de retrouver le haut et le bas. Il peut ainsi ajuster automatiquement la position de son corps.

    Ce réflexe de redressement commence à apparaître dès trois à quatre semaines chez le chaton, et il est complètement opérationnel à partir de sept semaines.

    Le squelette explique lui aussi cette faculté. Chez ce félin, il n’y a pas de clavicule, et les os de la colonne vertébrale sont beaucoup plus mobiles que chez la plupart des animaux.

    Leurs pattes antérieures sont en libre circulation, et leur corps peut se plier et pivoter dans de nombreuses directions.

    Le réflexe de redressement du chat pendant la chute

    Sources :
    http://www.pictures-of-kittens-and-cats.com/
    http://vxsite.blogspot.com/
    http://www.vetopsy.fr/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015