Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    La perruche calopsitte, ou Nymphicus hollandicus, le plus petit des Cacatoès

    La Calopsitte, Nymphicus hollandicusLa perruche calopsitte, ou Nymphicus hollandicus, est originaire d’Australie. Elle est aussi appelée « Calopsitte élégante  » ou  » Perruche nymphique  » . C’est le plus petit des Cacatoès.

    Elle mesure de l’ordre de 33 cm, pour un poids de 88 à 178 g. Son corps longiligne est pourvu d’une longue queue, et sa tête affublée d’une huppe érectile, que l’oiseau abaisse ou relève suivant son humeur. Sur une base de gris, blanc et jaune, les couleurs sont réparties de façon différentes suivant les mutations. Les joues sont quant à elles oranges chez la plupart, avec une nuance plus intense chez le mâle. Le dimorphisme sexuel est généralement visible chez les sujets n’ayant pas subi de mutation, mais plus délicate chez les autres, allant jusqu’à nécessiter un test ADN. En captivité, son espérance de vie est de 15 à 25 ans.

    La Calopsitte, Nymphicus hollandicusSon maintien en captivité ne présente aucune difficulté particulière, ce qui rend cette espèce très populaire dans nos foyers. Elle s’apprivoise facilement, y compris lorsqu’elle est élevée par les parents (EPP). Une cage d’au moins 70 X 90 cm et 1,50 m de haut est un minimum pour lui permettre d’être à son aise. Une aire de jeu dédiée lui permet ensuite de se distraire à l’aide des jouets mis à sa disposition et d’interagir avec son maître. Son régime alimentaire repose sur un mélange de graines pour grandes perruches, auquel il faut ajouter régulièrement des branches de millet. Chaque jour, un apport en fruits et légumes frais variés vient compléter sa ration pour éviter l’apparition de carences. Son eau doit être renouvelée au même rythme.

    Ce psittacidé fait un excellent compagnon, y compris pour les débutants ou les personnes vivant en appartement. Il a besoin de rapports sociaux, que ce soit avec son humain ou un congénère, et de plusieurs heures de liberté chaque jour. Il est généralement doux et paisible, même si certaines nuances de comportement sont notables. Le mâle est plus doué pour apprendre quelque mots, la femelle étant relativement silencieuse en comparaison. Cette dernière est cependant plus encline à l’agressivité et à la morsure.

    Le fait de mettre en place un miroir dans la cage, lui fait perdre tout intérêt à la compagnie d’un mâle plus rapidement encore que ne le ferait ce dernier.

    Lors de la reproduction, la femelle pond 5 à 10 oeufs, dont l’incubation dure entre 17 et 24 jours. Les deux parents prennent soin des oisillons, même si le père semble plus attentif, n’hésitant pas à faire face aux prédateurs, comme il le ferait à l’état sauvage, lorsqu’il s’agit de protéger sa famille. Les juvéniles sont sevrés vers l’âge de huit semaines. Ils sont sexuellement matures entre douze et vingt-quatre mois.

     La Calopsitte, Nymphicus hollandicus

    Sources :

    http://www.petco.com/

    http://www.cockatiel.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015