Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    février 2014
    L M M J V S D
    « Jan   Mar »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    2425262728  

    Santé : quand l’hydrothérapie vient au secours de l’arthrite de nos lapins de compagnie

    Santé : quand l'hydrothérapie vient au secours de l'arthrite de nos lapins de compagnieLes bienfaits de l’hydrothérapie sont depuis longtemps reconnus dans le monde médical et vétérinaire. Ce traitement est souvent indiqué pour le traitement des chevaux, des chats ou des chiens, mais ne l’avait jamais encore été pour les lagomorphes.

    C’est désormais chose faite, car en 2013, en Angleterre, une vétérinaire l’a employée pour l’une de ses patientes, atteinte d’arthrite au niveau des pattes et des hanches, et de spondylose au niveau du cou. Il s’agit d’une lapine géante de 97,5 cm pour 6,8 kilos prénommée Heidi et âgée de quatre ans.

    Avant chaque séance, la « patiente » a subi un examen cardiaque, puis une douche succincte lui a permis de se mouiller en douceur, tout en retirant les éventuelles souillures présentes sur sa peau ou son pelage. Pour que la séance de soins puisse être mise en oeuvre, il a ensuite fallu ajouter un élément de flottabilité indispensable pour cet animal, le gilet de sauvetage. Il s’agit d’un modèle spécialement adapté pour maintenir le haut du corps du lapin hors de l’eau. Un bandeau a permis de plaquer les oreilles en arrière pour les maintenir hors de l’eau, car la pénétration de cette dernière gênait la demoiselle lagomorphe, induisant un stress indésirable. Une fois équipée de la sorte, la lapine pouvait nager dans une piscine chauffée. Chaque séance a duré sept minutes, le vétérinaire en préconisant deux par semaine.

    Santé : quand l'hydrothérapie vient au secours de l'arthrite de nos lapins de compagnieSanté : quand l'hydrothérapie vient au secours de l'arthrite de nos lapins de compagnie

    Avant d’entreprendre les premiers essais avec Heidi, il semblait improbable que plus d’une minute soit tolérée, sachant que les lapins n’aiment pas être plongés dans l’eau et ne sont pas taillés pour la nage intensive. Or, celle-ci a d’emblée commencé à battre vigoureusement des pattes et s’est très vite accoutumée à ce mode de déplacement inhabituel pour son espèce.

    Après quelques séances dans une piscine de 4 m de profondeur aménagée dans un garage climatisé, les résultats étaient déjà encourageants et l’audace de la praticienne semblait payante. L’état de santé de la lapine présente une nette amélioration depuis. Heidi se déplace avec moins de difficulté et semble moins ressentir de douleurs. A l’heure actuelle, il en coûte tout de même 35 euros à sa maîtresse pour chaque bain thérapeutique. Mais quand on aime, on ne compte pas.

    Santé : quand l'hydrothérapie vient au secours de l'arthrite de nos lapins de compagnie

    Sources :
    http://www.peoplepets.com/
    http://www.dailymail.co.uk/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015