Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le déroulement d’un vêlage assisté

    Déroulement d'un vêlage assisté21 h 30, coup de téléphone du docteur Gauthier, le vétérinaire qui s’occupe de mes animaux, pour un vêlage prévu dix minutes plus tard. Je ne voulais rater cela pour rien au monde, alors j’ai sauté dans mes bottes, attrapé au vol mes appareils et roulé un peu vite pour arriver à l’heure.

    La vache, prête à vêler, était isolée des autres dans un couloir et le docteur Gauthier finissait de préparer son matériel à mon arrivée. J’étais dans les temps !

    La gestation d’une vache dure environ 9 mois et les signes indicateurs d’une mise bas dans les jours à venir sont un relâchement du bassin et une dilatation de la vulve.

    Déroulement d'un vêlage assisté

    Lorsqu’elle est prête à vêler, on peut constater un affaissement de la mamelle et elle devient très agitée, se couchant et se relevant souvent, cherchant à s’isoler du reste du troupeau, maintenant sa queue levée en ayant des poussées abdominales et un début de pertes liquidiennes.

    Lorsqu’elle perd les eaux, le veau doit obligatoirement sortir sous deux heures maximum pour ne pas mourir d’asphyxie.

    La plupart du temps, les vaches mettent bas seules, sans aide ou juste assistées par l’éleveur. Mais dans certains cas, comme lorsqu’il s’agit d’une naissance jumellaire, que le veau est trop gros, mal placé, ou encore en cas de torsion utérine, l’intervention du vétérinaire est indispensable. Ces anomalies sont appelées dystocies.

    Un veau bien placé doit se présenter les pattes avant en premier puis la tête, ce qui n’était pas le cas de celui ci, constat fait par mon vétérinaire après avoir fouillé la vache et fait sortir les deux onglons arrières.

    [youtube http://youtu.be/HHGQ__Q1RLc]

    Pour pouvoir extraire le veau, il est nécessaire de placer des cordes, appelées  » lacs de vêlage « , autour de ses pattes. Il est possible ensuite de tirer sur ces lacs à la force des bras, ce que faisaient nos aïeuls, mais c’est assez physique, un veau pesant plus de 40 kilos. On utilise donc, le plus souvent, un appareil appelé « vêleuse », qui fonctionne comme un treuil, sur lequel on attache les lacs. L’éleveur s’occupe de « treuiller » lentement pendant que le vétérinaire tourne et place le veau au fur et à mesure pour faciliter sa sortie. Une fois le bassin passé, le reste du corps sort d’un seul coup, rompant le cordon ombilical par la même occasion. Puis le petit veau apparaît enfin.

    Déroulement d'un vêlage assistéLe déroulement d'un vêlage assisté

    L’éleveur le lave un peu, le vétérinaire lui dégage les voies respiratoires et retourne fouiller la vache pour vérifier qu’il n’y a pas un autre veau, ni de problèmes génitaux conséquents au vêlage. On peut maintenant présenter son veau à la vache et … la magie opère.

    Le déroulement d'un vêlage assistéRemerciements : je remercie monsieur Campigny, l’éleveur, et le docteur Gauthier de m’avoir permis de vivre cet instant que je n’oublierai sans doute jamais.

    Source : docteur Dominique Gauthier

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015