Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Langage corporel canin : comment interpréter la position des oreilles de nos chiens ?

    Langage corporel canin : comment interpréter la position des oreilles de nos chiens ?Nos chiens n’ont pas besoin d’avoir recours à la parole pour se faire comprendre. Ils disposent d’une large palette de signaux qu’il nous appartient de décrypter, à commencer par ceux renvoyés par la position de leur oreilles.

    A l’origine, leurs ancêtres, les loups, pouvaient communiquer entre eux par ce moyen. Si les canidés d’aujourd’hui n’ont pour la plupart plus grand-chose à voir avec eux, leur langage corporel est demeuré sensiblement le même. Qu’elles soient petites ou grandes, relevées ou tombantes, ces excroissances auriculaires ont une double fonction chez eux. Certes, elles leur permettent d’entendre ce qui se passe autour d’eux, mais leur posture peut nous apporter de nombreuses informations.

    Langage corporel canin : comment interpréter la position des oreilles de nos chiens ?Si elles sont tenues bien droites et orientées vers l’avant, cela indique que c’est là que se trouve l’objet de leur attention. Si elles tournent vers les côtés, l’arrière puis l’avant, une ou plusieurs fois, cela signifie en revanche que l’animal essaie de localiser dans l’espace l’origine du bruit suscitant son intérêt. Des oreilles tenues penchées et tournées vers l’arrière sont quant à elles un signe de soumission, voire de crainte, suivant la situation. Cette position s’accompagne généralement de celle de la queue, tenue très basse ou entre les pattes.

    Il faut alors observer certains éléments annexes, pour identifier clairement la signification de cette posture. Si elle s’accompagne de babines détendues, langue apparente et d’une queue battante, cette attitude est amicale. Si la bouche du chien est fermée, lèvres serrées et tête baissée, dans une attitude apparemment destinée à recueillir une caresse, la queue figée, il s’agit d’une attitude anxieuse et défensive. Le risque de morsure est alors probable. Si les oreilles sont couchées vers l’arrière, collées au crâne, yeux écarquillés, le chien manifeste une peur extrême. Dans certains cas, cela peut aussi le conduire à uriner ou mordre.

    Lorsque les oreilles sont tombantes ou particulièrement petites en revanche, il peut être plus difficile de détecter leurs mouvements. Dans ce cas, il faut s’attacher à observer le muscle situé à la base de celles-ci, ses contractions et orientations étant tout aussi parlantes.

    Langage corporel canin : comment interpréter la position des oreilles de nos chiens ?
    Sources :
    http://pets.thenest.com/
    http://thepetblog.net/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015