Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Equitation : rôle et importance de la protection des membres pour le cheval

    Equitation : rôle et importance des protections des membres pour le cheval

    Les membres du cheval sont sans aucun doute l’une des zones les plus sollicitées de son anatomie, ce quelle que soit la discipline pratiquée. Qu’il s’agisse de monte de loisirs ou sportive, un accident est vite arrivé, et alors il est trop tard pour faire marche arrière.

    Pour parer les membres contre toute blessure, il existe globalement deux types de protections, les guêtres et les protège-boulets, parfois accompagnés de cloches. Leur entretien doit être irréprochable, ainsi que les membres de l’équidé, avant leur mise en place. A défaut, il peut y avoir des frottements, et donc des inflammations.

    Certaines ont une visée purement thérapeutique. C’est le cas notamment des protections intégrant un espace destiné à contenir une masse réfrigérée ou des glaçons pour calmer une inflammation, ou à l’inverse, de celles doublées de peau de mouton prévues pour réchauffer les articulations. D’autres encore, visent simplement à parer les membres des chocs durant les déplacements en van.

    Equitation : rôle et importance des protections des membres pour le chevalDans le commerce, il existe des guêtres en néoprène et en cuir. Elles se fixent à l’aide de lanières, qu’il faut ajuster correctement pour ne pas couper la circulation du sang. Deux sortes de guêtres sont proposées. Ouvertes, elles ne parent que l’arrière de la jambe, autrement dit l’arrière des boulets et les tendons. Fermées, elles protègent intégralement les membres au niveau des canons et des tendons.

    Les protège-boulets servent quant à eux à la protection des membres postérieurs au niveau des boulets. On les utilise essentiellement chez les chevaux ayant des problèmes d’aplomb. Ils peuvent eux aussi être ouverts, ou fermés.

    Ces protections sont particulièrement utiles en Cross, en CSO, ou chez les chevaux ferrés et maintenus en box, car ils ne peuvent bouger à leur aise et deviennent souvent, au fil du temps, plus fragiles que ceux vivant au pré toute l’année. Lors du transport ou chez un sujet âgé cependant, il est conseillé d’y avoir recours, y compris chez un cheval pied-nu.

    Toutefois, à moins de pratiquer une activité à risque pour les membres de l’animal, il n’est pas utile de couvrir ces derniers systématiquement, pour lui permettre de sentir ce qui ne va pas dans son mouvement et le corriger de lui-même.

    Equitation : rôle et importance des protections des membres pour le cheval

    Source : angelk

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015