Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    La squille multicolore, mante arlequin ou squille mante (Odontodactylus scyllarus)

    La crevette paon, mante arlequin ou crevette manteLa squille multicolore, mante arlequin ou squille mante (Odontodactylus scyllarus), est originaire de la région Indo-Pacifique, de Guam jusqu’en Afrique Centrale.

    C’est un Stomatopode qui appartient à la famille des crustacés et vit près des récifs coralliens, entre 3 et 40 m de profondeur. Elle a pour habitude de creuser des terriers en forme de « U » dans le sable.

    Ses couleurs sont superbes, sur une base verte, elles vont du bleu au jaune, en passant par des taches orangées à l’avant du corps, dignes de l’animal terrestre auquel la comparent nos amis anglo-saxons, le paon.

    La crevette paon, mante arlequin ou crevette mante

    Son attrait visuel est cependant contre-balancé par certains inconvénients majeurs à prendre en compte. En effet, les plus gros spécimens sont capables de casser le verre d’un aquarium très épais, certaines variétés ayant une force d’impact pouvant atteindre les 60 kilos. Il s’agit d’une déformation de sa méthode pour ouvrir les coquillages. Lorsqu’elle capture les gastéropodes, crustacés et coquillages dont elle se nourrit, elle casse en plusieurs endroits leur enveloppe ou leur coquille pour en atteindre la chair.

    Durant la saison de la reproduction qui court du printemps jusqu’en été, la femelle jeûne. Elle pond près de 50000 oeufs, qu’elle protège en les conservant collés contre ses pattes, l’empêchant de chasser (voir photo ci-dessous). C’est alors seulement qu’il est possible de distinguer les sexes sans erreur possible. Les petits naissent au bout d’une à trois semaines.

    La squille multicolore, mante arlequin ou squille mante (Odontodactylus scyllarus)Dans une cuve en verre, elle fouille et creuse le substrat comme elle le ferait dans la mer. En rencontrant l’obstacle qu’est la vitre, elle va tenter de l’éliminer, donc procéder comme elle le ferait avec ses proies et imposer des chocs répétés à celle-ci, jusqu’à ce-qu’elle cède, causant une fuite. Cela peut aussi se produire si elle essaie de s’attaquer à son propre reflet ou atteindre le doigt de son maître qui la taquine de façon répétée à travers la vitre.

    De plus, cette jolie créature est vorace. Elle tend à manger la plupart des occupants du bac, ce qui pose de gros problème à un aquariophile non averti. Elle est très timide, ce qui lui permet parfois de passer inaperçue lors de l’achat de pierres vivantes, ou de coraux, certains détenteurs se trouvant soudain aux prises avec une créature « invisible » qui élimine un à un les occupants du bac dès la nuit tombée. Seul le « tac-tac » caractéristique des marteaux situés sur ses pattes avant la trahit alors.

    La squille multicolore, mante arlequin ou squille mante (Odontodactylus scyllarus)Pour remédier à ces travers gênants, il faut commencer par adopter un aquarium en acrylique d’une centaine de litres et la maintenir seule. La température doit être comprise entre 23 et 26 °C. Le terrier peut quant à lui aisément être constitué par un morceau de tuyau en PVC. C’est une espèce territoriale qu’il faut maintenir seule, pour éviter les bagarres avec les congénères, à moins de parvenir à former un couple. Une trentaine de kilos de pierres vivantes au moins est nécessaire pour lui procurer les abris qu’elle affectionne, sur une couche de 10 cm de sable.

    Redoutée par la plupart des aquariophiles, elle est appréciée par d’autres, sa méthode de chasse étant fascinante à observer. En effet, elle déploie les massues de ses pattes avant à une vitesse fulgurante pour attaquer sa proie puis en frappe l’enveloppe par un vif mouvement de balancier, telle une mante religieuse. Sa vue à 360 ° est un atout supplémentaire. Son instinct étant très marqué, mieux vaut prendre garde à ses doigts lors des interventions dans le bac et éviter de la toucher. Avec le temps, elle est toutefois capable de reconnaître son détenteur. Sa maintenance ne présente aucune difficulté particulière si ses exigences sont respectées.

    La crevette paon, mante arlequin ou crevette mante

    Sources :
    http://www.blueboard.com/
    http://www.paradisepetshop.net/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015