Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Santé : l’anophtalmie, ou absence d’yeux, chez le hamster doré

    Santé : l'anophtalmie, ou absence d'yeux, chez le hamster doré Il existe une grande variété de pelages chez les hamsters dorés (ou syriens), dont quatre types de blancs. Trois d’entre eux n’ont aucun effet sur ces rongeurs. En revanche, ceux devant leur couleur blanche à la mutation Wh rencontrent des problèmes sur le plan anatomique et physiologique, tout comme les chats ou les chiens.

    Le gène Wh est semi-dominant. Un hamster doré de type sauvage hétérozygote pour Wh a le ventre plus blanc que la normale. Celui-ci ne souffre d’aucune conséquence néfaste. Mais si deux hamsters hétérozygotes sont accouplés, 25 % de leurs petits seulement sont homozygotes, ce qui est reconnaissable à leur pelage blanc uniforme et l’absence d’yeux. C’est ce que l’on nomme « anophtalmie».

    Or, aussi étonnant que cela puisse paraître, en captivité, les yeux ne sont pas indispensables à ces animaux. En effet, leur odorat suffit à lui seul à leur montrer la voie à suivre. L’ennui est que nombre de sujets dorés de type sauvage ont le ventre blanc, ce qui complique singulièrement l’identification des porteurs du gène Wh. La probabilité d’obtenir 25 % d’homozygotes Wh, blancs et exempts d’yeux est donc grande.

    Santé : l'anophtalmie, ou absence d'yeux, chez le hamster doré

    a- Hamster doré de type sauvage.
    b- Porteur du gène Wh hétérozygote, reconnaissable à son ventre blanc pur. Il souffre d’une déficience auditive.
    c- Hamster Wh/Wh homozygote totalement dépourvu de pigmentation et sourd. Il souffre d’une sérieuse microphtalmie. Il est aveugle.
    d- Ce hamster présente une combinaison entre le Wh/+ génotype et une mutation homozygote, produisant le phénotype blanc à yeux noirs qui apparaît sur cette dernière photo. Son audition est défaillante.

    En dépit de leur aptitude à survivre sans difficulté à nos côtés, reproduire volontairement ces hamsters ne ferait que contribuer à la propagation du gène semi-dominant responsable de nombreux handicaps. De plus, leur audition est défaillante et leur survie n’excède pas un an, contre environ trois ans chez le hamster doré habituel. Dans le doute, mieux vaut donc s’abstenir de tenter d’accoupler ces rongeurs dépigmentés.

    Santé : l'anophtalmie, ou absence d'yeux, chez le hamster doré

    Sources :

    http://retrieverman.net/

    http://sociallyawkwardgrace.blogspot.fr/

    http://hmg.oxfordjournals.org/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015