Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Les rats de compagnie peuvent-ils apprendre en étant récompensés par notre seule présence ?

    L'apprentissage des ratsL’apprentissage de jeux par nos rats de compagnie est soumis à certaines contraintes invariables. D’une part, il faut établir des règles simples et claires, d’autre part, il faut que le succès soit signifié par une récompense. Mais qu’entend-on par l’idée de rétribuer ? La friandise est-elle le seul moyen de gratifier un effort accompli ? Les scientifiques se sont penchés sur cette question.

    Toutes les formes d’enseignement passent invariablement par la mise en place d’un renforçateur positif, qui va non seulement indiquer à nos rongeurs que le but fixé est atteint, mais aussi apporter un élément marquant agréable, qui va contribuer à ancrer dans leur esprit l’action qu’ils viennent d’exécuter. Dès lors, ils comprennent que lorsqu’ils atteignent l’objectif, ils ont fait ce que l’on attendait d’eux, et inversement. Le marqueur positif met l’accent sur le moment clé de l’exercice, qu’il s’agisse d’un simple apprivoisement, comme monter sur notre main ou retourner dans leur cage, ou d’un jeu plus poussé, tel que rapporter un objet ou faire un tour sur place.

    Suite à une étude menée en 1988, les chercheurs ont mis en évidence que la récompense suite à un effort pouvait être constituée uniquement des interactions avec l’être humain. Avec la moitié des sujets testés, cela s’est avéré exact. Ce même groupe était d’ailleurs celui qui avait déjà connu des interactions avec l’Homme avant le début de l’expérience. Cela indique que les rats élevés auprès de l’Homme, et soumis à des contacts sociaux réguliers avec lui, envisagent sa compagnie comme un élément positif, ce qui permet d’en user à notre avantage durant l’apprentissage.

    Certes, il n’est possible d’obtenir un résultat équivalent à celui motivé par des friandises qu’avec des compagnons bien nourris. Un animal affamé va forcément préférer la nourriture, les besoins de base primant toujours quelle que soit l’espèce concernée, mais il ne le fera que lorsqu’il aura faim. Cette étude tend donc à apporter la preuve, s’il en est besoin, que nous pouvons procurer une certaine forme de bonheur à nos rats lorsqu’ils sont élevés à nos côtés.

    L'apprentissage des rats

    Source :  » Human-based social interaction can reward a rat’s behavior  » , Hank Davis, Rachelle Pérusse

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015