Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    L’Amazone impériale, ou Amazone sisserou (Amazona imperialis), perroquet relique des Antilles

    L'Amazone impériale, ou Amazone sisserou (Amazona imperialis), perroquet relique des AntillesL’Amazone impériale, ou Amazone sisserou (Amazona imperialis), est une espèce endémique vivant aux Antilles, sur une île appelée Dominique. On la trouve entre 600 et 1300 mètres d’altitude. C’est aussi l’emblème du drapeau de la Dominique. 

    Elle vit à la cime des arbres, se nourrissant de fruits, graines et herbes. Elle mesure 45 cm pour un poids d’un kilo, et peut vivre jusqu’à 60 ans. C’est un oiseau très timide et difficile d’approche, dont le plumage à dominante verte se fond avec les feuillages des arbres dans lesquels il se nourrit. Cela complique son observation. Elle vit en couple, sur un territoire de nidification qu’elle occupe et défend toute l’année. C’est la plus grande espèce répertoriée parmi les Amazones. Son plumage est vert sur les ailes et violet à pourpre sur la tête, le cou et le ventre.

    L'Amazone impériale, ou Amazone sisserou (Amazona imperialis), perroquet relique des AntillesLa saison de la reproduction court de février à juin, avec une plus forte concentration entre mars et mai. Cela coïncide avec la saison sèche, où l’on trouve la nourriture en abondance, ce qui facilite l’alimentation des oisillons. Des nids d’Amazones impériales ont été observés logés dans des cavités élevées, au coeur des troncs d’arbres de la forêt dominant leur habitat, comme les châtaigniers et les gommiers. En outre, il existe des rapports non confirmés de sites de nidification dans les cimes des montagnes, au cœur de troncs de palmiers morts.

    Le taux de reproduction de cette espèce est faible. Les couples ne se reproduisent qu’une année sur deux en pondant seulement deux œufs. L’âge de la maturité sexuelle est inconnu chez elle. Ce perroquet est et sera toujours considéré comme une relique, son endémisme étant une limite en soi. Sa population actuelle dans la nature est estimée aux environs de 200 individus. Son habitat est par ailleurs menacé à court ou moyen terme. En effet, elle occupe des arbres dont le bois est précieux, ou encore destiné à être reconverti en charbon. Les terres agricoles gagnent également du terrain sur son ère de répartition déjà limitée. La pulvérisation aérienne des champs de bananes est également supposée avoir empoisonné et rendu aveugles de nombreux spécimens. Mais les efforts entrepris tardent à apporter des résultats. Le projet mis en place en 1976 pour sauvegarder l’espèce a mis 24 ans à voir le jour. En effet, en 2000, le  » Morne National Park  » est né, visant à replanter et protéger l’habitat de cet oiseau menacé. C’est un travail à long terme qui a été entrepris, les arbres occupés pour nicher ayant une croissance excessivement lente. Par conséquent, cette espèce est à l’heure actuelle, et sans doute définitivement à l’avenir, condamnée à disparaître et interdite à la détention en captivité.

    Amazone-impériale-sisserou-amazona-imperialis-perroquets-psittacidés-oiseaux-sauvages-menacés-danger-extinction-animal-animaux-compagnie-animogen-3

    Sources :
    http://educ.csmv.qc.ca/
    http://lesperleslatines.free.fr/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015